Thomas Thouroude "correspond très bien aux valeurs d'Europe 1"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Richard Lenormand, le directeur général délégué de la station, explique pourquoi Europe 1 a choisi de faire appel à Thomas Thouroude. 

INTERVIEW

Les auditeurs d'Europe 1 auront le plaisir de retrouver, à partir de lundi 3 avril, Thomas Thouroude à la tête de l'émission Allô Europe 1. Cette décision a été annoncée par Richard Lenormand, directeur général délégué de la station, dans Le Grand Direct des médias, mercredi.

"Sérieux, bonne humeur et empathie". Thomas Thouroude "correspond très bien aux valeurs que veut exprimer Europe 1 : le sérieux, la bonne humeur, l'enthousiasme, l'empathie. Et par ailleurs, il avait fait son expérience l'été dernier pendant l'Euro, ça s'était extrêmement bien passé", salue Richard Lenormand, qui souligne les "retours extrêmement positifs des auditeurs". L'animateur reprendra l'émission "sur les mêmes thématiques : la famille, le couple, le quotidien, et une deuxième partie sur la santé et le bien-être", précise-t-il. Richard Lenormand promet "une émission positive".

Helena Morna, qui animait jusqu'ici Allô Europe 1, "va continuer sur d'autres registres", a par ailleurs assuré Richard Lenormand. L'animatrice continuera d'accompagner en effet Olivier Poels, chaque dimanche, pour La table du dimanche.

Des audiences à remonter. Ce remplacement intervient alors que plusieurs changements de grille ont déjà été effectués depuis quelques mois sur la station. "Europe 1 a un problème conjoncturel d'audiences. Celles du mois d'avril seront probablement mauvaises, compte tenu de l’inertie des grilles", explique le directeur général délégué de la station. Il l'explique par le "double choc" subi par la radio : le départ de Laurent Ruquier, "qui occupait une case extrêmement populaire", il y a trois ans, et le retrait de Jean-Marc Morandini, "qui assurait trois heures d’antenne le matin".

"Deux piliers de l'antenne, qui étaient là depuis 15 ans, sont partis. La radio étant un média d'habitude, ça a eu des conséquences immédiates sur l'audience", constate-t-il encore, assurant que "s'il est totalement blanchi" des accusations qui pèsent sur lui, Jean-Marc Morandini "reviendra naturellement à l'antenne".

Pérenniser la grille des programmes. La radio veut désormais se stabiliser. "Il y a une doctrine que nous allons essayer d'appliquer : changer le moins possible. Il est vrai que ça a beaucoup bougé, et que ça a beaucoup perturbé nos auditeurs", assure Richard Lenormand. "Ce qui marche bien, on n'y touchera pas, ou de manière marginale. Mais s'il y a des choses à réparer, nous le ferons".