The Voice porte moins fort sur TF1

  • A
  • A
The Voice porte moins fort sur TF1
Kendji a remporté la finale de "The Voice" 2014.@ Shine/Bureau233
Partagez sur :

TÉLÉ - La troisième saison du télé-crochet a enregistré une audience en baisse. Inquiétant pour la Une ?

Il a été sacré par 51% des votants. Kendji, ce jeune homme de 17 ans d'origine gitane, a remporté samedi soir la troisième édition de The Voice, la plus belle voix. Cette finale a permis à TF1 de se classer largement en tête des audiences, avec 6,2 millions de téléspectateurs, soit 28,7% du public présent devant le petit écran. C'est beaucoup. Mais c'est moins que l'année dernière, lorsque le dénouement de l'émission avait rassemblé près de 7 millions de fidèles. C'est aussi moins que la première de la première édition, qui avait séduit 7,5 millions de fans en 2012.

>> Regardez l'interview de Kendji, vainqueur de The Voice 2014 :



500.000 téléspectateurs de moins en moyenne. Le signe d'une baisse de forme pour The Voice ? Sur l'ensemble de cette troisième saison, l'émission a rassemblé en moyenne 7,2 millions de téléspectateurs chaque semaine, soit 500.000 de moins que les deux saisons précédentes. Attention, ce n'est pas la catastrophe, loin de là. The Voice est toujours une grosse machine pour TF1. Le programme a tout de même hissé la chaîne en tête des audiences pendant 18 samedis consécutifs. Et il est devenu très rare qu'une émission soit capable de rassembler un tiers du public en première partie de soirée, la tranche horaire la plus stratégique à la télévision.

Un effet de curiosité pour Mika. Il n'empêche, cette troisième édition est venue confirmer une tendance déjà observée depuis le lancement de l'émission : l'érosion progressive des téléspectateurs au fur et à mesure de la saison. La première soirée, en janvier, avait battu le record d'audience historique de l'émission, avec 9,8 millions de téléspectateurs et plus de 40% de part d'audience. Et les semaines suivantes avaient confirmé ce succès, avec des scores supérieurs à 8 millions de fidèles. Des performances certainement liées à l'effet de curiosité suscité par l'arrivée de Mika, qui a crevé l'écran comme coach.



Une érosion progressive. Mais la suite a confirmé que si les téléspectateurs plébiscitent toujours les fameuses auditions à l'aveugle, lors desquelles les coachs "buzzent" pour se retourner quand ils apprécient la voix d'un candidat, ils sont moins friands de la deuxième partie de la saison. Dès la fin des six soirées d'auditions, mi-février, l'audience de The Voice a sensiblement diminué, jusqu'à atteindre son plus bas historique lors du troisième "live", le 19 avril, à 5,3 millions de fidèles.

Des saisons de plus en plus longues. Peut-on attribuer la lassitude de certains téléspectateurs à l'allongement de la saison ? Cette année, TF1 a en effet étiré The Voice à 18 épisodes, contre 12 lors de la première saison et 16 l'an dernier. La chaîne et le producteur Shine France ont pour cela introduit une nouvelle phase, "l'épreuve ultime", entre les "battles" et les primes en direct. Au risque de mettre à l'épreuve la patience du public, qu'il faudra à nouveau surprendre pour espérer renverser la tendance l'année prochaine.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

REPLAY - Black-out sur les vidéos de The Voice