The Voice : après la polémique, TF1 se laisse du temps pour statuer sur le cas Mennel

  • A
  • A
The Voice : après la polémique, TF1 se laisse du temps pour statuer sur le cas Mennel
TF1 se laisse du temps pour statuer sur le sort de Mennel, qui ne devait de toute façon pas participer à l'émission de samedi prochain.@ Capture d'écran
Partagez sur :

Des messages de la candidate Mennel Ibtissem, publiés sur les réseaux sociaux après les attentats de 2016, créent la polémique. Elle s'est excusée, mais TF1 est embarrassée.

Son instant de grâce aura été de courte durée. Si sa reprise d'Hallelujah de Leonard Cohen a conquis le public et les jurés de The Voice samedi dernier, Mennel Ibitssem a été rattrapée par son passé. Des internautes ont relevé certains de ses messages publiés sur les réseaux sociaux après les attentats de 2016, des posts jugés controversés vis-à-vis du terrorisme. La candidate a, certes, expliqué qu'elle condamnait "bien évidemment avec la plus grande fermeté le terrorisme", mais la polémique embarrasse néanmoins la première chaîne qui s'interroge sur une éventuelle éviction de la candidate.

Réunion de crise. Face à la polémique grandissante, TF1 a tenu une réunion de crise mardi après-midi entre les producteurs et la chanteuse. Des internautes ont exhumé des posts sur Facebook écrits par la jeune femme en 2016, après les attentats de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray. Dans l'un d'eux, par exemple, Mennel Ibitssem indiquait : "les vrais terroristes, c'est notre gouvernement". Si depuis, la jeune femme multiplie les excuses sur Facebook et Twitter, elle n'en demeure pas moins sur la sellette.





Des conséquences sur le jeu. Si la chaîne est aussi embarrassée, c'est que la décision d'une éviction est complexe à prendre, notamment parce que les trois-quarts des émissions ont d'ores et déjà été enregistrées. Dans le cas où la candisate serait écartée, il faudrait procéder à un nouveau montage. La compétition serait par ailleurs déséquilibrée puisque l'équipe de Mika perdrait automatiquement un de ses membres. Pour l'heure, TF1 se laisse le temps de la réflexion. L'émission de samedi ne posera pas de problème puisque la candidate ne devait déjà pas y apparaître.