The Apprentice : déjà sur la sellette ?

  • A
  • A
The Apprentice : déjà sur la sellette ?
Lors de la diffusion des deux premiers numéros, les réactions sur Twitter n'étaient pas des plus encourageantes.@ Pierre Olivier /M6
Partagez sur :

A peine lancée, l'émission ne prend pas, au point qu'M6 réfléchirait déjà à sa déprogrammation. 

Le concept se voulait pourtant accrocheur : 14 candidats s'affrontent pour un seul CDI au sein d'une grande entreprise. Adapté d'un format américain à succès qui a participé à la popularité de Donald Trump, The Apprentice - Qui décrochera le job ?, une émission de télé-réalité produite par Endémol, a été lancée mercredi dernier sur M6. Le programme tourne autour d'un homme, Bruno Bonnel, un PDG d'entreprise lyonnais, patron exigeant chargé de mettre les candidats à rude épreuve et de choisir l'heureux gagnant d'un emploi. Le hic ? La première de l'émission a fait un flop. Le programme, dont les troisième et quatrième épisodes sont diffusés mercredi soir, serait-il déjà en mauvaise posture ?  

Les internautes n'épargnent pas le programme. Lors de la diffusion des deux premiers numéros, les réactions sur Twitter n'étaient pas des plus encourageantes. Sur les réseaux, les critiques des téléspectateurs ne tardent pas à fuser : des candidats requins, un programme jugé "appauvrissant". "Next !", conclut un autre.

Réveil difficile. Autre mauvais signe, le fiasco des audiences au lendemain de l'émission. A peine plus d'un million de téléspectateurs se sont laissés convaincre, soit 4,6 % de part d’audience. La presse se montre unanime et commence déjà à évoquer la fin de l'aventure. Battue par France 2, TF1 et France 3 le soir du lancement de son nouveau bébé, M6 réalise même "sa pire audience en prime depuis la série "Mercy Hospital" en juin 2010 et ses 880.000 téléspectateurs", rapporte Ozap.com

Dernières heures ? Devant le déferlement des critiques, M6 a préféré reconnaître son échec. "C'est vrai que le programme n'a pas marché. Mais quand on lance autant de nouveautés, c'est un risque à prendre", a reconnu la chaîne qui, selon Métro News, n'exclurait pas une déprogrammation dès mercredi matin si les audiences ne sont de nouveau pas au rendez-vous. Verdict, mercredi soir à 20h55 sur M6.