"Thalassa" (FR3) : "Le temps nous permet de faire de grosses enquêtes"

  • A
  • A
"Thalassa" (FR3) : "Le temps nous permet de faire de grosses enquêtes"
Depuis septembre 2016, l'émission est programmée une fois par mois.@ Capture d'écran
Partagez sur :

Sur Europe 1, les équipes du magazine de la mer reviennent sur le virage éditorial pris par le programme depuis septembre 2016.

Thalassa tous les vendredis soir sur France 3 : c'est fini. Depuis septembre 2016, l'émission est en effet programmée une fois par mois. Dans Le grand direct des médias, les équipes de Thalassa ont évoqué ce changement qui impacte la ligne éditoriale.

"Le temps est une clé". Avec une émission diffusée à présent tous les mois, Thalassa a changé de cap éditorial. Le programme se situe maintenant "un peu moins dans la découverte, un peu plus dans la compréhension", indique Erik Berg, le rédacteur en chef. En clair, davantage d'investigations et plus de temps pour les faire. Le programme mise ainsi sur des enquêtes réalisées sur plusieurs mois. "Le temps est une clé. (...) Il nous permet de faire de grosses enquêtes", souligne la réalisatrice Isabelle Billet.

Une enquête sur le saumon vendredi. Au total, la rédaction de Thalassa compte 17 journalistes. "Une grosse machine", résume Georges Pernoud, animateur historique de l'émission. À l'image de ce nouveau virage engagé vers l'investigation, le sujet proposé vendredi soir : "Planète Saumon : enquête sur le poisson préféré des Français". "C'est un travail de plusieurs mois", indique Isabelle Billet. Un reportage réalisé en partenariat avec 60 millions de consommateurs, où l'on apprend notamment que les pavés de saumon bio sont les plus contaminés par des produits toxiques.