TF1 : Paolini s'en va sur une baisse du chiffre d'affaires

  • A
  • A
TF1 : Paolini s'en va sur une baisse du chiffre d'affaires
La siège de TF1 en région parisienne.@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

TF1 a publié jeudi matin des résultats financiers pour 2015 en légère baisse sur fond de départ de son PDG, Nonce Paolini.

TF1 a publié jeudi des résultats annuels 2015 en léger recul, le jour du départ de son PDG depuis huit ans, Nonce Paolini, remplacé par Gilles Pélisson, ancien patron d'Eurodisney, Accor et Bouygues Telecom. TF1 a vu son bénéfice net divisé par quatre, à 103,3 millions d'euros, mais c'est en raison d'une forte plus-value l'année précédente pour la cession des 51% détenus dans Eurosport à Discovery Communications. Sans cette opération, le bénéfice net est inchangé, à 99 millions d'euros.

Baisse des recettes publicitaires. Le chiffre d'affaires a reculé de 4,2% à 2 milliards d'euros. Indicateur-clé, les recettes publicitaires se sont repliées de 1,4% à 1,55 milliard d'euros, tandis que les autres activités du groupe reculaient de 12,8% à 450 millions d'euros. Ces dernières ont notamment pâti de "reventes de droits sportifs d'un montant plus faible au titre de la Coupe du monde de rugby en 2015 que celui des droits de la Coupe du monde de football en 2014". Celui-ci a été affecté négativement au quatrième trimestre 2015 "par l'actualité en France (les attentats du 13 novembre), qui a provoqué un retrait des investissements publicitaires fin novembre et début décembre".

Effritement de l'audience. TF1 souligne que 16,8 millions d'euros avaient été comptabilisés au titre des coûts d'adaptation du pôle de l'information, "principalement liés à l'arrêt de la version papier de Metronews". Nonce Paolini, qui quitte jeudi à 67 ans la présidence de TF1, et est remplacé par Gilles Pélisson, 58 ans, aura vécu l'effritement de l'audience de TF1 grignotée par l'émergence de la TNT.

Maîtrise des coûts. "On a continué à bien maîtriser les coûts des programmes avec un renforcement raisonnable des investissements sur les chaînes de la TNT, notamment sur NT1 et HD1, dans un contexte où la concurrence avec les 25 chaînes a été très forte", a toutefois estimé Philippe Denery, directeur général adjoint pour les finances du groupe, au cours d'une conférence téléphonique.

LCI en gratuit. Les derniers succès de l'ère Paolini auront été l'obtention du passage en clair de la chaîne d'information LCI, autorisé en décembre par le Conseil supérieur de l'audiovisuel, et l'acquisition de 70% du capital de la société de production Newen, connue notamment pour le feuilleton à succès de France 3 "Plus belle la vie". Pour 2016, "la faible visibilité en 2016 et l'absence d'amélioration durable de l'environnement économique en France devraient entraîner une stabilité du marché net de la publicité télévisuelle", selon TF1.