TF1 : démission de Catherine Nayl ? "certainement pas" (E1)

  • A
  • A
TF1 : démission de Catherine Nayl ? "certainement pas" (E1)
@ tf1
Partagez sur :

"Ce n'est pas facile pour une rédaction d’être montrée du doigt", a attaqué la patronne de l'info.

Catherine Nayl, la directrice de l’information de TF1, malmenée depuis plusieurs jours en raison des résultats d'audience décevants de la Une, a démenti sur Europe 1 les rumeurs de démission. "Non, certainement pas, j’ai du boulot à faire", a-t-elle répliqué. Mais "s’il y en a une qui doit se retrouver devant et prendre les coups, c’est moi", a-t-elle reconnu.

"Il ne faut pas se voiler la face : effectivement, on perd des téléspectateurs. Mais il ne faut pas nous enterrer trop vite", a-t-elle analysé. "Je ne suis pas sûre que le mot 'crise' soit le mot adéquat. En revanche, bien sûr que les audiences notamment sur la séquence politique nous ont ébranlés, ne nous ont pas plu, nous ont déçus parfois pour certaines soirées où on avait vraiment l’impression d’avoir fait le maximum, et d’avoir des soirées éditorialement excellentes", a-t-elle ajouté.

Mais pas question pour la première chaîne d'agir dans la précipitation. "C’est une réflexion de fond que l’on doit avoir sur l’information", a expliqué Catherine Nayl. "Le journal [de 20 heures], il a déjà beaucoup bougé. Il ne faut pas faire une révolution", a-t-elle assuré.

Quant au sort personnel de Laurence Ferrari, la présentatrice du 20 heures, "tant qu’elle fera le job et tant qu’elle prendra aussi du plaisir à présenter le journal, elle le fera", a certifié Catherine Nayl. "Tant que ces deux conditions seront remplies, il n’y a aucune raison qu’elle sorte du journal de 20 heures", a-t-elle martelé.

"Ce n'est pas facile pour une rédaction d’être sans cesse montrée du doigt", a au passage critiqué Catherine Nayl. Mais "je peux vous jurer que toute la rédaction et moi-même on va se battre. Et le leadership, on va le reconquérir", a-t-elle promis.