TF1 demande à Orange d'arrêter la diffusion de ses chaînes, faute d'accord financier

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'accord de diffusion entre TF1 et Orange prenait fin le 31 janvier à minuit, mais Orange poursuit tout de même la diffusion des chaînes du groupe. TF1 menace Orange de poursuites.

TF1 et Orange entament un bras de fer. Le groupe de médias a demandé jeudi matin à Orange de stopper la diffusion de ses chaînes sur ses box Internet faute de nouvel accord. TF1, TMC, LCI et TFX sont notamment concernées. Les fonctionnalités de replay sur les box d'Orange ont, elles, été coupées directement par TF1. "Le groupe TF1 regrette qu’en janvier 2018 aucun accord n’ait été trouvé avec Orange. Constatant qu’Orange poursuit l’exploitation commerciale de ses chaînes sans contrat, le groupe TF1 entend utiliser tous les moyens juridiques à sa disposition pour faire valoir ses droits", explique le groupe dans un communiqué. Selon les informations d'Europe 1, Orange ne coupera la diffusion "qu'en cas d'assignation".

Accord avec les autres opérateurs. Les deux sociétés étaient en négociations depuis juillet 2016 afin de trouver un accord. Et si aucun terrain d'entente n'a été trouvé, TF1 a dans le même temps signé de nouveaux accords avec Bouygues Telecom, mais aussi Altice-SFR. Malgré des menaces de poursuites si la distribution de ses chaînes devait continuer sur les box d'Orange, Gilles Pélisson, le patron de TF1 assure que son "objectif reste de trouver un accord équilibré et équitable pour offrir aux téléspectateurs abonnés d’Orange une expérience à forte valeur ajoutée autour de nos programmes".

Perdant - perdant. En cas d'arrêt effectif de la diffusion des chaînes de TF1 sur les box Orange, les deux groupes seraient fortement pénalisés. Orange ne serait plus en mesure de proposer à ses abonnés l'intégralité des chaînes de télévision et surtout celle qui réalise le plus d'audience, TF1. La chaîne, elle, perdrait 20% de son audience ce qui aurait de fortes conséquences sur ses revenus publicitaires.