TF1 : Christophe Dechavanne bluffé par ses "Extra-ordinaires"

  • A
  • A
TF1 : Christophe Dechavanne bluffé par ses "Extra-ordinaires"
@ TF1
Partagez sur :

FREAK SHOW - Huit candidats aux capacités étonnantes, c'est le concours que proposera TF1 vendredi soir avec Les Extra-ordinaires. Le public va-t-il se passionner pour ces talents ?

Après les hypnotiseurs, les pouvoirs hors du commun. Avec Les Extra-ordinaires vendredi soir, TF1 poursuit sa lignée de prime-time aux promesses de sensationnel et de surprise. Présentée par Christophe Dechavanne et l'ex-Miss France Marine Lorphelin, l'émission va offrir aux téléspectateurs les histoires de huit personnes pas comme les autres, dotées de pouvoirs à la limite du surnaturel. Toutes vont s'affronter dans un concours pour tenter de décrocher le trophée des Extra-ordinaires



Sur Europe 1, l'animateur a évoqué le cas de cette adolescente capable de reconnaître un morceau de musique classique en deux notes. "J'ai été sur le cul pendant le tournage", a confié Christophe Dechavanne, précisant que le casting a été compliqué à réaliser, vu la difficulté à trouver de tels spécimens.

"Ca ne sert à rien dans la vraie vie". L'émission de TF1 a fait l'objet de la chronique d'Eva Roque à 6h15 dans la matinale de Thomas Sotto. La journaliste a retenu le cas de cette jeune candidate, capable de graver dans sa mémoire le placement de 100 personnes dans une salle, ou cette autre jeune femme qui peut reconnaître un individu parmi 50 rien qu'en… touchant leurs torses ! 



Il n'est pas certain que chacun de ces extra-ordinaires parvienne à bluffer le public. Évoquant le cas de cet homme qui, devant un mur de Rubik's Cube, peut reconnaître quelle petite facette a été modifiée, Eva Roque a réveillé l'ironie des autres chroniqueurs : "C'est dommage parce que  ça sert à rien dans la vraie vie", "C'est du grand n'importe quoi", ont réagi les autres "kiosquiers".  

"Pas sûr que ce concours vous tienne devant l'écran toute la soirée", a reconnu la journaliste. Réponse samedi matin avec les audiences du prime-time de vendredi.