Télévision : les femmes restent sous-représentées selon le CSA

  • A
  • A
Télévision : les femmes restent sous-représentées selon le CSA
@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Si la présence des femmes est en légère hausse dans les fictions et les documentaires, elle stagne chez les invités des magazines d'information.

Les femmes restent sous-représentées à la télévision : elles sont 37% dans les programmes d'information, les fictions, les documentaires et les magazines, alors qu'elles représentent 52% de la population française, une situation à peine meilleure que l'an dernier, où elles étaient 36%, a indiqué le CSA jeudi. Ce nouveau "baromètre de la diversité" porte sur 43.000 personnes figurant dans 1.100 heures de programmes diffusées sur 17 chaînes en avril et mai 2015.

Un peu plus d’héroïnes. Dans les magazines et documentaires, le CSA constate une légère hausse de la présence des femmes (35% en 2015, contre 34% en 2014), ainsi que dans les fictions (39% en 2015, contre 37% en 2014), où le taux d'héroïnes a fait un petit bond à 31% contre 25% l'an dernier.

Parité chez les présentateurs. La place des femmes a cependant stagné dans les programmes d'information, à 36%. Dans ce secteur, les présentateurs sont à peu près à parité, comme l'an dernier. Mais parmi les experts, chroniqueurs ou invités ne figurent que 25% de femmes, contre 31% l'an dernier. "C'est un résultat décevant, mais qui ne me surprend guère, car nous sommes dans une phase où nous entrons dans l'application de la loi d'août 2014 qui permet au CSA de veiller à la juste représentativité des femmes et de lutter contre les stéréotypes", a souligné Sylvie Pierre-Brossolette, membre du CSA.

2015, une "année de rodage" avant de possibles sanctions. "L'année 2015 est une année de rodage. Mais il y a une prise de conscience, car les chaînes savent qu'elles devront nous remettre un rapport qualitatif et quantitatif en janvier. Nous ne sanctionnerons pas le premier rapport, mais nous pourrons sanctionner si une chaîne n'a pas du tout progressé", a-t-elle remarqué. Le Conseil peut aussi se saisir ou être saisi sur un programme particulier, s'il est sexiste ou dégradant vis-à-vis des femmes, et pourra sanctionner.