Téléthon 2015 : "On doit être à la hauteur des enjeux"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

SOLIDARITÉ - Sur Europe 1, le parrain Marc Lavoine, Nagui et Sophie Davant ont rappelé les avancées de 29 ans de mobilisation, ainsi que les enjeux de cette année.

INTERVIEW

Le Téléthon 2015 démarre vendredi, à 18h45 sur France 2 pour 30 heures de direct. Parrain extrêmement concerné, Marc Lavoine a expliqué vendredi dans Le grand direct des médias sur Europe 1 se sentir très impliqué dans son rôle : "On doit être à la hauteur des enjeux, et surtout on a le devoir de rester proche des familles, des bénévoles, de toute cette solidarité populaire. On est porté par une force, mais aussi intimidé." Pour mieux se renseigner, le chanteur s’est aussi rendu dans des foyers. "On ne peut pas seulement couper un ruban, quand on est parrain d’une telle aventure. La vertu du Téléthon, c’est d’avoir réuni toutes ces maisons qui étaient seules, il a rendu ces gens solidaires les uns des autres", a-t-il souligné.


Les évolutions. En presque trente ans, les progrès réalisés grâce à la générosité sont considérables. "Le Téléthon est un accélérateur pour la recherche, cela donne aux chercheurs les moyens d’avancer plus vite. Mais 99% des maladies rares restent sans traitement", concède toutefois Sophie Davant sur Europe 1. De nombreux malades seront présents en plateau pour en témoigner. "Le petit Sethi, qui a bénéficié d’un essai de thérapie génique, va mieux alors qu’il ne devait pas dépasser l’âge de trois ans", a-t-elle rappelé. D’autres malades se feront l’illustration de l’avancée de la recherche. "Il y a aussi Marie, 20 ans, qui illustre les avancées depuis tout ce temps alors qu’elle a une amyotrophie spinale. Pour sa maladie, il y a un médicament financé grâce au Téléthon qui va obtenir une autorisation de mise sur le marché, et des essais de thérapies géniques qui vont être menés", a-t-elle expliqué. Lui aussi financé grâce aux dons, un laboratoire créé par l’AFM va même commencer à fabriquer de quoi soigner les malades.


Faire la fête quand même. Pour des raisons de sécurité liées aux récents attentats, le plateau a changé d’emplacement, en passant du Champ de Mars à l’Hippodrome de Longchamp. Mais pour Nagui, cette fête solidaire doit quand même avoir lieu. "Malgré ce contexte, ce rendez-vous doit rester une fête pour les familles, les malades et les chercheurs. Ça se passe aussi énormément en province, il y a des familles ambassadrices qui viennent des quatre coins de France. Nous aurons aussi des tours, qui vont s’illuminer à Paris, Mulhouse, Marseille, Grenoble, Rouen." Le présentateur ne tarit pas d’éloges sur Marc Lavoine : "C’est un parrain extrêmement engagé, il s’est mis en retrait de sa pièce de théâtre pendant les deux jours du Téléthon. Il s’est surtout impliqué pour que cette fête à la télé ait lieu avec beaucoup de chansons, de duos, d’invités. Il a mouillé le maillot et ça va être une fête très colorée et très lumineuse." L’émotion et la joie seront donc au rendez-vous, tout au long de ces 30 heures de direct.


Pour faire un don, rendez-vous sur don.telethon.fr, ou composez le 3637.