"Téléshopping" (TF1) : comment sont dénichés les produits ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Sur Europe 1, l'animatrice Marie-Ange Nardi et Jérôme Dillard, directeur général de "Téléshopping", évoquent comment les produits présentés sont choisis.

Depuis trente ans, le Téléshopping guide les téléspectateurs-consommateurs dans leurs achats. Du lundi au samedi, dès 8h30, Marie-Ange Nardi et Alexandre Devoise animent ce programme où des dizaines de produits sont présentés chaque jour.

"Il faut aller un peu partout à travers le monde". Le Téléshopping est sans doute une des seules émissions du PAF dont les résultats ne se mesurent pas qu'avec les audiences. Chaque matin, l'émission présente aux téléspectateurs des produits en tout genre. La réussite du programme dépend donc également de son chiffre d'affaires. Il faut donc des objets capables de séduire le plus grand nombre. "Ce sont des exclusivités", explique Marie-Ange Nardi dans Le grand direct des médias. "Il faut aller un peu partout à travers le monde pour trouver l'idée qui va tout révolutionner", indique-t-elle.

Dans le détail, "il y a une équipe d'une dizaine de personnes qui courent les salons", révèle Jérôme Dillard, directeur général de Téléshopping. Las Vegas, Berlin, Shangaï, la production se déplace partout où des fournisseurs et fabricants sont susceptibles de présenter des nouveaux produits.

Un programme solide. Seconde méthode pour dénicher des produits surprenants : le bouche-à-oreille. En trente ans, le Téléshopping s'est créé une solide réputation. "Un certain nombre de fournisseurs nous connaissent et viennent nous proposer leur nouvelle idée, en avant-première, avant de chercher à les commercialiser ailleurs", décrit Jérôme Dillard. Depuis trente ans, l'émission a également su s'adapter à son époque, en proposant la vente de ses produits sur le web. "Plus de la moitié du chiffre d'affaires est aujourd'hui fait sur Internet", annonce ainsi le directeur général de Téléshopping.