Télérama se paye Tony Scott

  • A
  • A
Télérama se paye Tony Scott
@ MaxPPP
Partagez sur :

Un article de Télérama épingle la carrière du réalisateur américain décédé dimanche. 

Alors que les hommages se multiplient après la mort Tony Scott, Télérama préfère souligner "les énormes bouses" du réalisateur de Top Gun. Dans un article intitulé Tony Scott, un réalisateur dopé à la testostérone, le journaliste épingle "le montage stroboscopique" qui lui "a valu une entorse du nerf optique". L'auteur de l'article ne manque pas de rappeler que Tony Scott a été "conspué par la critique toute sa vie pour d'excellentes raisons objectives".

Le journaliste évoque également de style très "publicitaire" de Tony Scott, dont "l'addiction à la cocaïne" est connue de tous. "Un film de Tony Scott ne se laisse jamais regarder passivement, il se subit davantage qu'il ne se vit", peut-on lire.

La critique de Télérama a suscité quelques réactions sur le réseau social Twitter. "Pourquoi faire un gros article-nécro d'un réal qu'on conchie ? Mystère", commente Ariane Nicolas, journaliste à FTVi.





Pourquoi faire un gros article-nécro d'un réal qu'on conchie ? Mystère. A lire sur @teleramahttp://t.co/nzGQYHkp#TonyScott

Aug 20 via webFavoriteRetweetReply

L'Express a également dressé un portrait peu flatteur de Tony Scott parlant d'un homme qui n'était pas le plus grand metteur en scène du monde.