Téléfoot va disparaître ? On se calme !

  • A
  • A
Téléfoot va disparaître ? On se calme !
Christian Jeanpierre présente "Téléfoot" sur TF1, aux côtés de Frédéric Calenge et Bixente Lizarazu.@ TF1
Partagez sur :

FOOT BUSINESS - L'émission sportive de TF1 serait menacée par une prochaine décision sur les droits de diffusion des images de matches.

"Menace sur Téléfoot", titrait un article du Parisien dimanche. L'émission mythique de TF1, qui existe depuis 1977, pourrait prochainement disparaître des écrans, à en croire le journal. La raison : une possible interdiction de diffuser chaque dimanche les meilleures images des matches de Ligue 1. Une règlementation qui avait déjà eu cours entre 2006 et 2012, et qui pourrait être rétablie.

Une décision du CSA. En effet, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) examine les conditions dans lesquelles les chaînes de télévision peuvent diffuser des extraits des matches dont les droits ont été achetés par des concurrents. Actuellement, en vertu d'une délibération de janvier dernier, les émissions consacrées à un seul sport sont autorisées à diffuser des extraits d'une minute 30 pour chaque compétition. Concrètement, Téléfoot peut donc proposer chaque dimanche matin les plus belles actions des matches de Ligue 1 qui se sont déroulés la veille. Un autre magazine de football dominical profite de cette autorisation : le Club du dimanche, sur beIN Sport, diffuse chaque semaine un résumé des buts du championnat de France.

23/10/2013 caméra football stade Chaban Delmas Bordeaux Reuters 930x620

© Reuters

Mais la Ligue de football professionnel (LFP), qui a vendu à Canal+ et beIN Sport l'exclusivité des droits de retransmission de la Ligue 1, ne l'entend pas de cette oreille. Avec d'autres fédérations et ligues, elle a déposé un recours contre cette autorisation, afin de protéger la valeur de ces droits. La ministre des Sports, Valérie Fourneyron, est de leur côté. En septembre, elle a adressé une contribution au CSA, dans laquelle elle estimait que cette autorisation accordée aux programmes consacrés à un seul sport contredisait le droit européen, qui prévoit que "les brefs extraits sont utilisés exclusivement dans des programmes généraux d'actualité", selon L'Equipe.

"Un signal d'alarme". Une épée de Damoclès pèse donc sur Téléfoot. "Il faut tirer un signal d'alarme", s'insurge François Pellissier, le patron des sports de TF1, dans Le Parisien. Pourtant, la suppression de ce droit justifierait-elle la disparition pure et simple du programme ? Après tout, les images de Ligue 1 ne représentent que 90 secondes sur 50 minutes d'émission… Par ailleurs, entre 2006 et 2012, Téléfoot n'avait pas l'autorisation de diffuser d'extraits de Ligue 1, puisque seules les émissions d'information et celles consacrées à plusieurs sports, comme Stade 2, bénéficiaient de ce droit. Même si son audience a alors connu une baisse significative, Téléfoot a bel et bien continué, même sans ces images.

Moins de sport sur les chaînes gratuites. Mais le contexte a changé, affirme TF1. "Le Championnat de France a retrouvé un très net intérêt depuis deux ans", poursuit François Pellissier dans Le Parisien. Par ailleurs, pour lui, "une telle décision serait un message négatif signifiant aux téléspectateurs que le foot a de moins en moins sa place sur les chaînes gratuites". Il faut dire que depuis quelque temps, celles-ci ne se bousculent pas pour acquérir des droits sportifs. En deux ans, TF1 a cessé de diffuser la Ligue des champions et la Formule 1 et a laissé filer ces compétitions sur une chaîne payante, Canal+.

Faire pression. La Une a donc tout intérêt à mettre la pression sur le CSA. En alertant l'opinion, mais aussi de manière plus discrète. Selon Le Parisien, les responsables de la chaîne ont rencontré la semaine dernière Christine Kelly, membre du Conseil. Contacté par Europe1.fr pour vérifier cette information, le CSA ne souhaite faire aucun commentaire sur ce dossier, se bornant à rappeler qu'aucune décision n'a encore été prise.

Dans tous les cas, si Téléfoot venait à être interdite de Ligue 1, l'émission pourrait compter sur d'autres contenus pour rebondir. Comme la fameuse interview dans laquelle Patrice Evra avait allègrement réglé ses comptes, le 20 octobre dernier. Une émission qui avait attiré 1,8 million de téléspectateurs, s'était alors félicitée TF1. Pas si mal, même si les faibles chances de qualification des Bleus pour la Coupe du monde ont de quoi renforcer l'inquiétude de la première chaîne.