Tapie : "j’avais plus envie de sourire" raconte Pujadas
Tapie : "j’avais plus envie de sourire" raconte Pujadas

Lundi soir sur France 2, Tapie avait accusé le journaliste d'être "un partisan de la France haineuse".

"A certains moments, j’avais plus envie de sourire que de partir en courant", a réagi David Pujadas mardi matin sur Europe1 dans l'émission de Jean-Marc Morandini au lendemain de sa mise en cause par Bernard Tapie lors d'une interview de ce dernier sur le plateau du 20 heures de France 2.


"Il y a beaucoup de mise en scène, de folklore dans tout ça. La prise à partie du journaliste est désormais une figure classique (..) ça fait presque parti du genre", estime le journaliste qui avait été accusé par l'homme d'affaires d'être "un partisan de la France haineuse". "C’est un piège (..) il faut rester sur son crédo, rester sur les faits, rester sur les interrogations", a encore devisé le présentateur.

Comment s'est passé l'après interview ? "Je l’ai revu rapidement (..) il continuait un peu sur le même registre vous verrez quand tout ça éclatera, quand la vérité éclatera j’espère que vous la direz’. C’était pas hostile, agressif, il y avait un peu le même Bernard Tapie qu’on avait connu sur le plateau", a encore raconté David Pujadas.

Un résumé de l'interview réalisé par Soir 3 :