Sur C8, Guy Lagache travaille "en totale liberté"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le journaliste présente Focus sur C8, un magazine d'investigation dont le premier numéro, consacré à la chaîne de fast-food KFC, est diffusé ce mercredi soir.

Directeur des magazines de C8, Guy Lagache évoque dansLe grand direct des médias, la rentrée de la chaîne sous l'ère Bolloré. Le journaliste présente ce mercredi soir Focus, un magazine d'investigation, dont le premier numéro est consacré à la chaîne de fast-food KFC.

"KFC, comme vous ne l'avez jamais vu ".Focus, un mélange de Capitalet de Cash investigation ? "Pas du tout", se défend l'ancien présentateur de Capital sur M6. "Le but est de raconter les choses cliniquement, sans donner de leçons", explique Guy Lagache. "Nous essayons de comprendre les choses, malgré les volontés des communicants", précise le journaliste. Le premier reportage s'est ainsi fait à 80% sans l'apport de l'enseigne de restauration rapide. "Nous étions en plein montage, en août, lorsqu'il nous ont rappelé pour nous montrer un restaurant modèle", raconte t-il, alors que KFC possède plus de 200 restaurants dans l'Hexagone. À l'aide notamment de caméras cachées, les équipes ont pénétré les cuisines de la troisième enseigne mondiale de fast-food. "On n'a encore jamais vu KFC comme cela à la télévision", promet Guy Lagache.

"Ni haine ni violence dans le commentaire". "Je ne suis pas timoré sur l'information, je ne l'ai jamais été", avance le directeur des programmes de la chaîne qui refuse de s'exprimer sur M6, son ancien employeur où des sujets comme les télécoms ou Mc Donalds sont interdits. "Je fais mon travail avec rigueur, sans voir ni haine ni violence dans le commentaire", ajoute t-il. "Nous avons eu une entière liberté de la part de C8 pour faire ce reportage", explique Guy Lagache, avouant ignorer si l'enseigne de fast-food diffusait des publicités sur la chaîne. "Nous n'avons pas reçu le moindre coup de fil de leur part, ni la moindre injonction", ajoute t-il.

"Aller de Soulages à Dark Vador". Le directeur des programmes évoque également les nouvelles émissions à venir comme Déjà Demain, qu'il co-réalise et dont le premier numéro sera consacré à l'alimentation. Nouvelles émissions politiques et culturelles comme Punchline, présentée par Laurence Ferrari consacrée au décryptage des communicants politiques auprès du citoyen. "Elle porte quelque chose de moderne", confie Guy Lagache. Pop-Up, aussi, présenté par Audrey Pulvar, qui décode la culture et dont le but est de voguer "du noir de Soulages à Dark Vador", sourit Guy Lagache.