Stéphane Plaza : "L’immobilier, c’est ma passion, mon ADN"

  • A
  • A
Partagez sur :

Animateur, acteur, agent immobilier et auteur, Stéphane Plaza est polymorphe, mais garde l'immobilier au centre de sa vie. Il s'est confié dans l'émission "Il n'y a pas qu'une vie dans la vie".

INTERVIEW

Il est le plus célèbre des agents immobiliers, animateur sur M6 et aussi acteur. Stéphane Plaza était l'invité d'Isabelle Morizet samedi. La vedette du petit écran s'est confié sur son parcours et ses proches au micro d'Europe 1.

Propriétaire dans Paris. A force de le voir faire visiter des appartements et des maisons, on se pose volontiers la question : et lui, où vit-il ? Longtemps un "Tanguy" avant d'être locataire, l'animateur s'est enfin lancé et a acheté. "On déménage en moyenne tous les sept ans en France. Moi je fais moins, tous les trois, quatre ans. J’ai beaucoup loué, là je pars sur un achat, on va voir ce que ça donne." Il quitte ainsi les Hauts-de-Seine pour un duplex au cœur de Paris, son "havre de paix"... au sixième étage sans ascenseur.

L'information peut surprendre mais en bon agent immobilier, il a les arguments : "C'est purement tactique. Monter les six étages permet d’avoir des fesses galbées. C’est pour entretenir mon corps." Lui-même confie que des bonnes ondes sont essentielles pour choisir un bien : "Il m’est arrivé de sortir rapidement d’un appartement alors qu’il était parfait parce que quelque chose n’allait pas. Je suis un peu barré, mais j’y crois."

Croyant. Pas si barré si l'on sait que l'animateur a toujours été assez croyant. "Ma mère a cru que j’allais finir au séminaire." Le bouddhisme le convainc, notamment depuis qu'il a été plusieurs mois en fauteuil roulant avant que le public ne le connaisse à la télévision. Au début, sur certaines images, il boitait, confie-t-il. La faute à une chute dans un escalier et à une opération qui a mal tourné. Il a fallu neuf interventions pour le remettre d'aplomb.

"On a vu que j'avais un peu de répartie et de métier". Du côté des études, tout n'a pas été simple. Son bac, il admet l'avoir "bien loupé". On lui alors proposé trois voies : le secrétariat médical, croupier en casino ou agent immobilier. Après une incursion dans les casinos, il choisit la troisième option pour pouvoir continuer à sortir. C'est la révélation.

Formé à l'ancienne, sans compter ses horaires, il fait vite des miracles dans l'immobilier, épaulé par sa cousine, déjà dans la profession. Dans un salon, on le repère. Avec son bagout, son look, il est envoyé faire un casting pour Réservoir Prod. On lui demande de faire une visite avec des faux clients. "Je n'ai pas compris que ça pouvait m’embarquer loin. J’ai oublié les caméras. On a vu que j’avais un peu de répartie et du métier." Au départ, il n'est que joker sur l'émission Recherche appartement ou maison. Et la chance s'en mêle. " J’ai eu un bon casting, deux jeunes filles, deux bombes atomiques qui venaient de province et qui recherchaient un appartement à Paris."

Si je devais arrêter la télé, j’arrêterais. Lancé à la télé, apprécié, il gagne pourtant plus avec ses commissions d'agent qu'avec ses cachets télé pendant ses trois premières années sur M6. "Après, ça s’est inversé et tant mieux", commente l'animateur de 46 ans qui s'estime trop vieux pour avoir des enfants. "L’immobilier c’est ma passion, mon ADN. Ce qui me fait vivre, fait mon bonheur. Si je devais arrêter la télé, j’arrêterais. Le théâtre, c’est différent, mais l’immobilier, c’est primordial."

Car en plus d'avoir un réseau d'agences à son nom, Stéphane Plaza joue la pièce Le Fusible depuis l'an dernier au théâtre des Bouffes parisiens et jusqu’au 10 juin. "C’est un échappatoire, un vrai plaisir". Il y incarne un homme qui devient amnésique après une explosion et qui ne sait plus qui est qui entre sa femme et sa maîtresse. "Finalement c’est beau, il n’a aimé que sa femme et va vouloir la reconquérir."