Sophia Aram veut encore "se battre"

  • A
  • A
Sophia Aram veut encore "se battre"
Aux commandes de l'émission "Jusqu'ici tout va bien" sur France 2, Sophia Aram sort de son silence.@ MAXPPP
Partagez sur :

Dans une interview à TV Mag, l'animatrice revient en détail sur les difficultés de son émission sur France 2.

Le numéro 2 de France Télévisions l'a lui-même reconnu mercredi, "France 2 a foiré son access de rentrée". Au cœur de la tourmente, une femme, Sophia Aram, qui anime depuis la mi-septembre l'émission Jusqu'ici tout va bien à 18h20, et symbolise bien malgré elle les audiences en berne de la chaîne publique sur la tranche de l'avant-soirée. Dans une interview à TV Mag publiée jeudi, l'humoriste, muette depuis plusieurs semaines, sort finalement de son silence. Elle veut croire que son émission "va mieux", mais admet qu'elle a "encore du boulot pour y arriver".

>> Que faut-il retenir de cette interview ? Voici les principaux points :

• Sophia Aram veut du temps pour s'installer. Depuis son lancement, Jusqu'ici tout va bien plafonne à 4% de part d'audience, très loin de l'objectif de France 2 en avant-soirée. Mais pour Sophia Aram, il faut laisser du temps au temps. "C'est toujours très long d'installer un nouveau programme", se défend-elle. "En télé comme ailleurs, les miracles sont rares. Il faut du temps et du travail."

• Elle avance que "l'émission a changé". Du travail, justement, elle affirme en avoir fourni pour améliorer constamment le programme. "Nous travaillons et nous faisons évoluer l'émission ensemble tous les jours : nouveau décor, nouvel habillage, nouveaux chroniqueurs", affirme Sophia Aram. "L'émission est plus claire, plus lisible, plus légère aussi". Si elle concède que les modifications ont "donné l'impression d'une improvisation", elle martèle qu'"aujourd'hui, l'émission trouve son rythme. Il faut venir la voir pour en juger."

07/11/2013 Jusqu'ici tout va bien Sophia Aram capture France 2

© Capture France 2

• Elle dénonce "un déferlement incroyable". Devenue une cible des médias et des réseaux sociaux, Sophia Aram regrette que les attaques contre elle aient été si violentes : "Je ne m'attendais pas à beaucoup de tendresse, mais c'est vrai qu'il y a eu un déferlement incroyable contre moi. Je m'appelle Sophia Aram, pas Bachar El Assad !" Estimant que "l'émission était une cible bien avant d'être à l'antenne", elle pense que certains sont allés trop loin : "La critique a le droit d'exister. On peut se poser la question de ma légitimité, mais le faire avant que l'émission n'ait commencé, c'était quand même un peu pousser."

• Elle ne se sent pas menacée. Thierry Thuillier, le nouveau patron de France 2, a décidé d'avancer Jusqu'ici tout va bien à 17h50, un horaire moins stratégique, à partir du 18 novembre. "France 2 ne pouvait pas rester sans rien faire", commente prudemment Sophia Aram. "Ils nous ont proposé de changer d'horaire pour protéger l'émission et éviter d'être en frontal face à des access déjà bien installés. Nous avons accepté." La chaîne a annoncé que le talk-show serait maintenu au moins jusqu'à Noël, mais travaille à une refonte en profondeur de l'access pour janvier. Des discussions sont notamment en cours avec Laurent Ruquier. "Je ne le prends pas comme une menace", assure l'animatrice. "France 2 se prépare à toutes les éventualités et c'est normal".

• Elle ne baissera pas les bras. A plusieurs reprises dans l'interview, Sophia Aram affiche sa détermination. Si elle admet qu'"une quotidienne, c'est un vrai rouleau compresseur", l'humoriste fait valoir qu'elle n'a "jamais eu l'envie de baisser les bras. J'ai continué de bosser sans me décourager". Et si c'était à refaire, Sophia Aram recommencerait "plutôt deux fois qu'une ! Je ne suis pas du genre à me défiler devant la difficulté. Je gagnerai peut-être ou pas. L'important, c'est de se battre."

PLAN COM' - Une interview télé dimanche.Soigneusement verrouillée depuis le début de son émission, la communication de Sophia Aram prend une nouvelle orientation. Après des semaines de silence, l'animatrice a visiblement la volonté de s'expliquer, près de deux mois après la mise à l'antenne de Jusqu'ici tout va bien. Après cette interview dans TV Mag, Sophia Aram sera l'invitée de Thomas Hugues dans l'émission Médias, le magazine, dimanche sur France 5.



sur le même sujet

• France 2 commence le ménage dans son avant-soirée
• Lagaf', De Caunes, Lapix... Eux ont réussi leur rentrée
• France Télévisions dans l'impasse budgétaire