22/05/2017 - 21h45

Séquence "homophobe" de Cyril Hanouna : plusieurs annonceurs retirent leur publicité de "Touche pas à mon poste"

© Capture d'écran

Petit Navire, Bosch, Chanel, Disneyland Paris, Décathlon, PSA... Tous ces annonceurs ont décidé de retirer leurs publicités de Touche pas à mon poste, après la diffusion jeudi d’un canular dans l’émission phare de Cyril Hanouna jugé "homophobe" par les associations LGBT, selon une information de BuzzFeed. Les marques expriment à l’unisson leur indignation face aux propos tenus dans l’émission.  

Être en "adéquation avec les valeurs" de la marque. Petit Navire a expliqué ne plus sponsoriser l’émission de C8 en raison "de la polémique actuelle" : "Petit Navire tient à préciser qu’il ne cautionne en aucun cas tout propos discriminatoire ou humiliant. Dans ce contexte, la marque a stoppé sa campagne actuelle de sponsoring de l’émission", a indiqué le groupe. Même son de cloche chez Bosch, qui ne veut pas être associé à l’animateur controversé. La marque d’électroménager "a décidé d'arrêter la publicité digitale et télé en cours et à venir pour cette émission", a souligné un porte-parole.

La marque de luxe Chanel indique de son côté être attachée à "ce que (leurs) campagnes soient non seulement en affinité avec le public ciblé mais également à ce que le contenu des programmes soit en adéquation avec les valeurs de (la) Maison". D’autres entités comme Disneyland Paris, Décathlon et le groupe PSA-Peugeot-Citroën ont décidé de suspendre leurs investissements publicitaires à ce créneau horaire sur C8.

LU et easyJet hésitent, Sodastream maintient. LU et EasyJet ont précisé à BuzzFeed qu’ils réfléchissaient à arrêter la diffusion de leurs spots pendant Touche pas à mon poste. Sodastream, également sponsor de l’émission, assume en revanche de s’associer "à une émission qui fait beaucoup d’audience" et n’envisage pas pour l’heure de retirer ses publicités du programme, alors que son contrat de sponsoring court jusqu'au 27 mai. Selon le directeur de la communication de la marque, la séquence polémique "n’impacte pas l’image de la marque". 



L'appel des internautes. Sur Twitter, de nombreux internautes ont interpellé les annonceurs de l’émission après la diffusion du canular, jeudi, leur demandant de retirer leurs spots, afin de faire baisser la rentabilité financière du talk show. Un tableau des annonceurs de Touche pas à mon poste a été diffusé sur Twitter, recensant quelque 70 marques. Mais, comme le rappelle L’Obs, le patron de C8, Vincent Bolloré, est aussi propriétaire d’un des plus grands groupes de communication au monde, Havas, dont l'une des activités est la régie publicitaire. Peu de chance donc que les annonceurs boycottent totalement l'émission controversée. 

Le contexte

Le passage de Touche pas à mon poste mis en cause met en scène Cyril Hanouna se faisant passer pour un bisexuel dans une petite annonce - "Jean-José, très sportif et super bien monté (...) J'aime quand on m'insulte !". Il répond alors en direct aux hommes qui le contactaient, suscitant l'hilarité du public. Cette séquence a été condamnée et jugée "homophobe" par de multiples associations LGBT. Lundi après-midi, le CSA avait enregistré plus de 20.000 plaintes de téléspectateurs, un record.