Schneidermann : Charlie Hebdo "n'a jamais été un journal islamophobe"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Un an après l'attaque contre Charlie Hebdo, Daniel Schneidermann s'est exprimé à propos de la ligne éditoriale du journal satirique dans "Europe 1 social club" jeudi.

Il y a un an, Chérif et Saïd Kouachi attaquaient la rédaction de Charlie Hebdo. Invité d'"Europe1 social club" jeudi, Daniel Schneidermann est revenu sur la ligne éditoriale de l'hebdomadaire satirique. Le journaliste a en effet co-écrit un livre avec Etienne Lecroart, sorti le 20 octobre dernier et intitulé Liberté d'expression : a-t-on le droit de tout dire ?

"Un journal qui a mené un combat". Le droit à la caricature protège-t-il Charlie Hebdo de toutes critiques ? Daniel Schneidermann constate, en tout cas, qu'il existe bien une différence lorsqu'on se place dans le sillon de l'humour, évoquant une "exception humoristique". "Les humoristes ont plus de droit, c'est reconnu par les juges, que les gens qui tiennent des propos prétendument sérieux. Pour Charlie Hebdo c’est compliqué, parce que c’est les deux", a estimé le journaliste. "Théoriquement, c'est un journal qui se présente comme satirique et qui vise à faire rigoler. Quand on regarde les dessins et les textes, cela a été tout au long de ces dernières années un journal qui a mené un combat", a souligné le journaliste, mettant notamment en avant la période où Philippe Val était directeur de publication (2004-2009).

Quelques dérives sur 10 ans. Dans son ouvrage, Daniel Schneidermann fait cependant une différence très nette entre les combats politiques menés par l'hebdomadaire satirique et ceux de Dieudonné, par exemple. "Il y a des propos et des sketchs de Dieudonné qui sont véritablement racistes et antisémites. Pour ce qui est de Charlie Hebdo, des dérives, il y en a eu quelques unes sur dix ans (...) mais je ne pense pas qu’on puisse dire que Charlie Hebdo a été, même au pire de ses années Val-Fourest, un journal raciste et islamophobe", a-t-il conclu.

>> Retrouvez l'intégrale de l'émission "Europe 1 social club" :