Scandale à Miss Nationale

  • A
  • A
Scandale à Miss Nationale
Alison Chaurand a été élue fin octobre Miss Nationale Lorraine. Caroline Semin, deuxième dauphine et Sandra Benjerioude, troisième dauphine.@ MaxPPP
Partagez sur :

Miss Lorraine et sa dauphine ont été déchues pour photos osées et implants mammaires.

La rigueur de la dame au chapeau n'est plus à démontrer. Et le passage de Miss France à Miss nationale n'a pas changé la donne. Une nouvelle jeune femme, Alison Chaurand, en a fait les frais mercredi, seulement quatre jours après avoir été sacrée Miss Nationale Lorraine à Thionville, rapportait Le Républicain lorrain vendredi.

Des photos "osées" en cause

Geneviève de Fontenay ne s'en est jamais cachée : elle veut des Miss irréprochables. Alors, quand elle a découvert les photos "osées" de la Miss Lorraine, son sang n'a fait qu'un tour et elle n'a pas hésité à exiger la destitution immédiate.

"Osées", tout est relatif. Les clichés, envoyés anonymement au comité régional Miss Nationale, montrent en fait la jeune femme en discothèque habillée d'un haut de maillot de bain et d'un mini short. Suffisant pour provoquer la colère de la dame au chapeau pour qui ces photos "ne sont pas conformes à l'image de la Miss Nationale".

La première dauphine avoue des implants mammaires

Après cette destitution, Geneviève de Fontenay n'était pas au bout de ses mauvaises surprises. La première dauphine, la Thionvilloise Caroline Semin, aurait dû reprendre l'écharpe. Seulement voilà, la jeune femme a avoué s'être fait poser des implants mammaires et a également été destituée.

Le choix s'est finalement porté sur la deuxième dauphine, Sandra Bendjeriou, de Sérémange-Erzange, qui a su montrer patte blanche... Mais jusqu'à quand ?