Rire et Chansons ne rigole plus

  • A
  • A
Rire et Chansons ne rigole plus
@ CAPTURE GERALDDAHAN.COM
Partagez sur :

CHRONO - Retour sur l'épisode qui a conduit à l'éviction de Gérald Dahan de la station.

Une radio d'humour doit-elle forcément aimer les canulars de ses humoristes ? Rire et Chansons n'a en tout cas ni apprécié celui de Gérald Dahan, son imitateur vedette, sur Nicolas Dupont-Aignan, ni la teneur de ses propos ensuite dans la presse critiquant la station. L'humoriste a été renvoyé sans ménagement, mardi, avant d'être interdit de pénétrer dans les locaux mercredi matin. Retour sur l'affaire.

Fin janvier. On n'a pas la date précise du canular réalisé par Gérald Dahan, mais il a été enregistré avant le 1er février. Des éléments sonores le démontrent. L'imitateur prend la voix d'Eric Cantona et parle du mal-logement, un sujet auquel le footballeur tentait de sensibiliser la classe politique en janvier, en annonçant chercher à rassembler 500 signatures. A l'époque, Gérald Dahan se constituait une série de canulars pour alimenter des nouvelles séquences attendues fin février-début mars sur Rire et Chansons.

Réécoutez le canular de Gérald Dahan avec Nicolas Dupont-Aignan :

Mardi 21 février, 8h30. Comme tous les jours depuis octobre 2011, Gérald Dahan officie pour sa chronique de quelques minutes. Johnny Hallyday, Jean-Louis Borloo et Nicolas Sarkozy sont ce jour-là repris par l'humoriste. "On le laisse dire ce qu'il veut tous les jours en direct, sans consigne particulière, cela prouve notre bonne foi", a par la suite expliqué Rire et Chansons.

Mardi 21 février, entre 9 heures et 12h30. Une nouvelle négociation sur le contenu du canular achoppe entre Gérald Dahan et le directeur de l'antenne. Ce dernier estime qu'on ne "peut pas diffuser en l'état" le canular car "outre qu'il n'était pas drôle, il ne respectait pas la ligne éditoriale de la station", selon un communiqué dévoilé mercredi. La station précise à Europe1.fr que le directeur de l'antenne aurait demandé à Gérald Dahan de revoir le contenu du son. Seules quatre des cinquante minutes d'entretien sont prêtes à la diffusion.

Mardi 21 février, 12h45.Le site Jeanmarcmorandini.com diffuse le piège tendu par Gérald Dahan à Nicolas Dupont-Aignan, candidat souverainiste à l'élection présidentielle. La raison ? Selon l'humoriste, la radio lui a refusé la diffusion de son canular à l'antenne, au motif qu'il "ne rentre pas dans la ligne éditoriale de l'antenne". Seul un extrait de l'entretien de cinquante minutes est diffusé, mais il fait l'effet d'une bombe avec des propos acerbes sur Nicolas Sarkozy, François Hollande et François Bayrou.

Mardi 21 février, après-midi. La radio découvre vite le buzz suscité par la diffusion du canular. Surtout, la direction de Rire et Chansons apprécie peu d'être accusée de "censure" et parle après coup de "déclarations publiques inacceptables" de son imitateur vedette.

Mardi 21 février, après-midi. Nicolas Dupont-Aignan affirme sur Europe 1 ne pas regretter ses propos. "L'humour est toujours amusant. Ce que j'ai dit, pour être clair, je ne le regrette pas puisque même si j'ai été piégé, ça permettait de dire que si je suis candidat, c'est parce que je ne peux pas accepter ce que font les trois candidats du système", a déclaré Nicolas Dupont-Aignan.

Mardi 21 février, en soirée. Devant l'emballement médiatique, Rire et Chansons réagit en mettant fin "à effet immédiat à sa collaboration avec la société de production de Gérald Dahan et lui a  notifié cette résiliation le 21 février au soir". La radio précise à Europe1.fr qu'elle l'a fait de trois manières : "par mail, SMS et courrier recommandé".

Mercredi 22 février, vers 8 heures. Provocation ou simplement mal informé, Gérald Dahan se voit refuser l'accès à la radio alors qu'il vient pour sa chronique quotidienne. "D'être viré, cela ne fait jamais plaisir, mais être interdit d'accès par un vigile, ne même pas pouvoir récupérer ses affaires ni même rencontrer la DRH ou la direction, c'est tout simplement scandaleux", a déclaré l'imitateur à l'AFP. "Cette collaboration ayant pris fin, M. Dahan n’avait pas de raison d’accéder ce matin aux locaux de la radio, raison pour laquelle l’accès lui en a simplement été refusé", se justifie la radio.

Mercredi 22 février, 8h30. A la place de la traditionnelle chronique de Gérald Dahan, Rire et Chansons diffuse un zapping audio des meilleurs moments télévisuels de la veille. Le canular réalisé avec Nicolas Dupont-Aignan devait être diffusé prochainement par la station avec d'autres également réalisés par Gérald Dahan. "On ne sait pas trop si c'était pour remplacer ses chroniques ou venir en complément, à d'autres moments de la journée", témoigne une source interne. "En tout cas, on n'avait pas encore prévu de communiqué de presse pour le lancement". Il n'y en aura pas besoin…