"Ridiculisé" au "Grand Journal", Jonah Hill annule toutes ses interviews en France

  • A
  • A
"Ridiculisé" au "Grand Journal", Jonah Hill annule toutes ses interviews en France
L'acteur Jonah Hill n'a pas du tout apprécié son passage sur le plateau du "Grand Journal".@ AFP
Partagez sur :

La nouvelle miss météo du Grand Journal, déjà épinglée pour des propos jugés "transphobes", s'est autorisée une blague sur le physique de Jonah Hill.

La nouvelle miss météo de Canal+ continue à faire parler d'elle… L'acteur Jonah Hill, notamment connu pour ses rôles dans En Cloque Mode d'emploi, American Trip ou Le loup de Wall Street, invité du Grand Journal sur Canal+ vendredi, n'a pas du tout apprécié la blague de la nouvelle recrue de l'émission, Ornella Fleury. La nouvelle miss météo l'a attaqué sur son physique.

"Ridiculisé". "J’ai un fantasme avec vous Jonah. […] On se retrouve tous les deux dans une chambre d’hôtel le soir. On discute, vous me faites rire, vous me faites beaucoup rire, et là, d’un coup, vous ramenez vos potes DiCaprio et Brad Pitt… Et vous partez", lui a lancé la miss météo en direct. Sur le plateau, l'acteur, l'air embarrassé, n'a pas répondu immédiatement. À la fin de la séquence, il lancera tout de même, visiblement énervé : "Eh bien, je suis content d'être venu. Je ne suis vraiment pas venu pour rien. D'être ridiculisé par une journaliste locale, ça fait plaisir…"

L'acteur annule toutes ses interviews. Et cette expérience sur le plateau de Canal+ a largement refroidi l'acteur. Alors que son dernier film, War Dogs, est programmé en clôture du festival du film de Deauville, Jonah Hill a décidé d'annuler toutes ses interviews prévues en France. 

Des propos "transphobes" en début de semaine. En début de semaine, la première météo d'Ornella Fleury au Grand Journal avait déjà fait du bruit. En cause cette fois-ci, plusieurs blagues jugées "transphobes" dirigées contre la journaliste transgenre Brigitte Boréale. "Bonsoir monsieur-dame, enfin Brigitte", avait par exemple lancée la miss météo avant d'enchaîner, "Brigitte, on te connaît très peu, et du coup, je trouve ça un peu excitant, ça me donne envie de faire un plan à trois". Des propos qui avaient poussé l'associations des journalistes LGBT (AJL) à saisir le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA).