Retour en terre inconnue : "Pas si facile d'avoir des nouvelles de nos hôtes"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Franck Desplanques, le rédacteur en chef "Retour en terre inconnue", diffusé mardi soir sur France 2, a expliqué sur Europe 1 comment ses équipes avaient repris contact avec les populations rencontrées lors des tournages de précédentes émissions.

INTERVIEW

En 2013, l'animatrice Mélissa Theuriau était partie à la rencontre des Maasaï, en Tanzanie, dans le cadre de l'émission de France 2, Rendez-vous en terre inconnue. La même année, François-Xavier Demaison s'était rendu en Inde pour vivre quelques jours aux côtés de bergers semi-nomades, quand la comédienne Zabou Breitman s'était envolée, pour sa part, dans une région du monde particulièrement isolée, au sud-ouest de l'Ethiopie.

Mais que sont devenus les hommes et les femmes rencontrés ? Mardi soir, France 2 a choisi de donner de leurs nouvelles dans une émission spéciale : Retour en terre inconnue.  

Les équipes retournent sur place. Pour l'occasion, les équipes de l'émission sont retournées sur place. Les célébrités seront, elles, invitées sur le plateau de France 2 afin de se remémorer leur aventure. "Je ne sais pas si l'on tire sur la corde (en déclinant le concept de l'émission ndlr), mais on a soin de préparer ces émissions le mieux possible", explique Franck Desplanques, le rédacteur en chef de Retour en terre inconnue, invité mardi dans le Grand direct des médias d'Europe 1. 

Des nouvelles via des interprètes. Le rédacteur en chef assure par ailleurs que retourner sur les traces des invités n'était pas évident. "Il a fallu six à huit mois de préparation. Ce n'était pas si facile d'avoir des nouvelles de nos hôtes. On le fait grâce à des interprètes qui maintiennent un contact un peu irrégulier", précise-t-il ajoutant que tous les invités étaient très attachés au fait d'avoir des nouvelles des hommes et des femmes dont ils avaient partagé la vie pendant quelques jours.