Rentrée des talk-shows : les gagnants et les perdants

  • A
  • A
Rentrée des talk-shows : les gagnants et les perdants
Antoine de Caunes présente "Le Grand Journal".@ Canal+
Partagez sur :

Le Grand Journal, C à vous et autres Touche pas à mon poste ont fait leur rentrée. Premier bilan des audiences.

C’est une rentrée de tous les dangers dans la tranche de l’access prime time, autrement dit la case d’avant-soirée sur les chaînes de télévision. Pas moins de huit talk-shows sont en lice entre 18 heures et 20 heures en cette nouvelle saison. La plupart d'entre eux ont fait leurs débuts lors de ces deux dernières semaines.

Une tranche stratégique. L’access représente une case importante pour les chaînes car l’heure où les téléspectateurs rentrent du travail est aussi celle où l’audience générale remonte progressivement. L’enjeu : accumuler le maximum de téléspectateurs pour servir de "locomotive" au programme de soirée, le prime time. L'access est aussi important pour les revenus des chaînes. Selon Kantar Media, la tranche 18h30-20h représente près de 30% des recettes publicitaires de la journée pour France 2 et France 5, 22% pour Canal+ et jusqu'à 32% pour D8.

Le Grand Journal, leader en baisse. Pour l'instant, c'est Canal+ qui remporte la guerre des talk-shows, avec son nouveau Grand Journal incarné par Antoine de Caunes. Pourtant, si l'émission a effectué une belle rentrée, avec 1,9 million de téléspectateurs et 24% de part d'audience pour la première le 26 août, l'audience s'est peu à peu amenuisée. Le Grand Journal n'était plus qu'à 1,4 million lundi dernier (7,5% de PDA) et 1,1 million mercredi (6,4%), contre une moyenne de 1,5 million au premier semestre 2013…

Bonne rentrée pour Lapix et Hanouna. Autre émission reprise par une nouvelle tête, C à vous, désormais présentée par Anne-Sophie Lapix sur France 5, a fait sa rentrée cette semaine. Les débuts sont plutôt bons : 780.000 téléspectateurs pour la première, même si l'audience est tombée à 620.000 mercredi. Le programme a été aidé par deux séquences qui ont créé le buzz : les déclarations d'Alain Delon sur l'homosexualité et un nouveau coup de gueule de Jean-Luc Mélenchon. Egalement revenus de vacances lundi, Cyril Hanouna et Touche pas à mon poste, sur D8, ont effectué une rentrée très honorable : 1,1 million de fidèles pour la première (6% du public), plus de 800.000 mercredi.

Déjà une victime. En revanche, la nouvelle émission de Jean-Marc Morandini que proposait NRJ 12 depuis le 26 août n'a pas rencontré le succès escompté. Alors que #Morandini : télé, people, buzz avait réuni 220.000 téléspectateurs en moyenne la semaine dernière, le programme a chuté à 100.000 mercredi (0,7% du public). Si bien que la chaîne a d'ores et déjà décidé de déprogrammer l'émission, qui ne sera plus à l'antenne lundi. "C'est un arrêt un peu rapide, je pense qu'il nous fallait deux, trois mois", a réagi Jean-Morandini sur Europe 1 vendredi. "C'est la loi de la télé, il faut l'accepter".

Deux autres concurrents à venir. La guerre ne fait que commencer, d'autant que deux autres talks débarqueront sur la même tranche à partir du lundi 16 septembre. Julien Courbet tentera de relancer l'historique Sans aucun doute, à 18h40 sur TMC. De son côté, France 2 a recruté l'humoriste Sophia Aram pour reprendre sa case de 18 heures. Des exercices à haut risque, alors que la concurrence est déjà rude.