Qui aura son Gérard cette année ?

  • A
  • A
Qui aura son Gérard cette année ?
yann Barthès, Laurence Ferrari et Mickael Vendetta font partie des nominés.@ Maxppp
Partagez sur :

La 6e édition de cette cérémonie récompensant les pires émissions de l’année se tient mardi soir.

C’est une récompense dont certains se passeraient bien. Les 6e "Gérards de la Télévision", prix potaches et irrévérencieux destinés à distinguer "les pires programmes et animateurs", seront décernés mardi soir. Diffusée en direct sur Paris Première, la cérémonie se donne l’ambition "de rendre le petit écran meilleur". Au total, 24 trophées aux intitulés plus loufoques les uns que les autres seront distribués, probablement en l'absence des lauréats, d’accoutumée peu enclins à repartir avec leur prix : un parpaing de béton doré de 5 kg. Europe 1.fr fait le point sur le "cru 2011".

Les pires animateurs de l’année sont …

La compétition fait rage pour le très attendu Gérard de la  "pire animatrice ou animateur de l'année". Elizabeth Tchoungui, Laurence Ferrari, Daniela Lumbroso, Cyril Viguier ou encore Nikos Aliagas peuvent prétendre au titre.

Pour le "Gérarddu monomaniaque", sont en lice Jean-Pierre Pernaut, Carole Rousseau, Bernard de la Villardière, Estelle Denis, Jean-Marc Morandini et Matthieu Delormeau.

A noter que "Super Michel Drucker" et "Super Michel Denisot" se disputeront le "Gérard du super héros invincible qui résiste à tout depuis plus de trente ans : aux directeurs de programmes, à la pression politique, aux mauvaises audiences et à la canicule".

Des catégories déjà cultes

Cette année accueille par ailleurs des catégories particulièrement cocasses.

Le jury, composé d'une trentaine de journalistes et critiques de télévisionde nombreux médias, discernera ainsi le Gérard du "type, sa tête on dirait une marionnette des Guignols". Les frères Bogdanoff, Yves Calvi, Mickael Vendetta ou encore Arlette Chabot sont sur la ligne de départ.

Yann Barthès, Vincent Cerutti et Julian Bugier sont pour leur part nominés dans la catégorie "bogosse", revisitée à la sauce des Gérard. Ces derniers se disputeront ainsi le prix du "petit métrosexuel à chemise Fred Perry, bottines Paul Smith, et costard The Kooples, embauché au départ pour faire bander les gays du  Marais mais qui au final fait mouiller les vieilles du Vésinet".

Réfutant "toute méchanceté ou cruauté", les organisateurs veulent rassurer : "on ne s'attaque pas aux personnes mais à ce qu'elles font". Reste à savoir si cela suffira à convaincre les intéressés de venir chercher leur Gérard…