Quand l'info politique se met à faire du cinéma sur France2

  • A
  • A
Quand l'info politique se met à faire du cinéma sur France2
Nicolas Sarkozy ou encore Nadine Morano sont incarnés par des comédiens pour "Les Verbatims" de France2.@ Capture France2
Partagez sur :

France 2 lance un nouveau programme et met en scène les politiques ce dimanche. Dans son émission "13h15", des comédiens incarnent Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et Nadine Morano et rejouent des scènes politiques qui se sont déroulées à l'abri des micros.

Le programme s'appelle "Les Verbatims". Diffusé dimanche dans le magazine 13h15 de France 2, animé par Laurent Delahousse, il fait figure d'ovni en télé et dans l'information politique. Dans ce premier épisode consacré à la primaire de la droite, des comédiens jouent Nicolas Sarkozy, Alain Juppé ou encore François Fillon. Dans ces séquences assez étonnantes, ils jouent les fameux "indiscrets", ces phrases prononcées lorsque les portes sont fermées aux micros et aux caméras mais qui se retrouvent dans la presse.

Une reconstitution de propos rapportés. La direction du magazine a imaginé la reconstitution de ces dialogues et confidences dans des scénettes où les politiques sont incarnés par des comédiens plus vrais que nature. Le faux Nicolas Sarkozy a par exemple adopté ses mimiques et sa voix, comme vous pouvez le découvrir dans l'extrait ci-dessous.


13h15 le dimanche. Les Verbatims : la primaire de la droite et du centre avec "Nicolas Sarkozy"

Le comédien rejoue des paroles réellement prononcées par le patron du parti Les Républicains lors du conseil national du 13 février. A l'abri des caméras, il avait taclé ses adversaires. Tension, ironie, France 2 a reconstitué ces propos racontés aux journalistes en off. Dans une autre scène, une comédienne incarne Nadine Morano et se lâche sur ses concurrents à la primaire :


13h15 le dimanche. Les Verbatims : la primaire de la droite et du centre avec "Nadine Morano"

"Ce n’est pas les guignols hein, c’est de l’information". Si le programme est divertissant, France 2 se défend de faire de "l'info spectacle", mais de l'info tout court : "les comédiens, ce ne sont ni des sosies, ni des imitateurs. Nous ne jouons absolument pas la caricature, nous reprenons purement et simplement ce qui s’est réellement dit. Et comme les portes se ferment devant nous et devant les caméras, eh bien nous on a décidé de les ouvrir grâce à cette méthode. Ce n’est pas les guignols hein, c’est de l’information", assure le rédacteur en chef du 13h15, Jean Michel Carpentier 

La semaine prochaine, François Hollande, Manuel Valls ou Emmanuel Macron entreront en scène. Le magazine s'intéressera cette fois à la primaire de la gauche.