Quand Jean-Pierre Coffe alpaguait la ministre de l'Education sur Europe 1

  • A
  • A
Quand Jean-Pierre Coffe alpaguait la ministre de l'Education sur Europe 1
Le critique gastronomique et cuisinier Jean-Pierre Coffe.@ Capture d'écran
Partagez sur :

En novembre dernier, le cuisinier et critique gastronomique avait lancé un appel à Najat Vallaud-Belkacem dans le Grand direct de la Santé pour qu'elle vienne discuter avec lui de l'éducation alimentaire des enfants.

ARCHIVES EUROPE 1

Il était célèbre pour sa cuisine et ses coups de gueule. Jean-Pierre Coffe est mort mardi, à l'âge de 78 ans. Depuis de nombreuses années, le cuisinier et critique gastronomique faisait part de son inquiétude concernant l'éducation alimentaire des enfants.

"J'ai envie de chialer". Dès 2008 sur D8, il faisait ainsi un constat alarmant dans l'émission de Jean-Marc Morandini. "La situation des mômes est consternante. (...) Quand j'entends un gamin me dire que le chocolat vient d'une tablette, j'ai envie de chialer", s'était écrié le critique gastronomique.

"On va les chopper ici". Ce cri d'alarme avait connu une suite. En novembre dernier au micro d'Europe 1, Jean-Pierre Coffe poussait encore un coup de gueule sur la manière d'aborder l'alimentation dans les écoles. Il en avait profité pour alpaguer le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, et la ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem. "Je voudrais que vous invitiez la ministre de l'Education nationale et le ministre de l'Agriculture. (...) On va les chopper ici toute la matinée et on va leur faire cracher l'autorisation de faire de la cuisine convenable dans les écoles, dans les collèges et dans les Crous, parce qu'il faut que ça aille jusque-là", s'était-il emporté.


Coffe : "Il faut choper les ministres de l...par Europe1fr

"Combien vous pariez qu'ils vont venir ?", avait conclu Jean-Pierre Coffe, assurant qu'il reviendrait "en courant" dans l'émission, le jour où les ministres accepteraient l'invitation. Ça ne se fera donc malheureusement jamais...

>> Retrouvez l'intégrale de l'émission du "Grand direct de la santé" du 4 novembre 2015 ici