Pulvar démissionne des Inrocks

  • A
  • A
Pulvar démissionne des Inrocks
Audrey Pulvar, directrice de la rédaction des Inrockuptibles, a démissionné du magazine où elle était arrivée en juillet, a annoncé celui-ci vendredi dans un communiqué.
Partagez sur :

Cet ultime rebondissement clôt une année mouvementé pour l'ex-compagne de Montebourg.

L'info. "Je suis plutôt mal barrée. Je suis dans un moment de ma vie où tout cela me semble flou", confiait Audrey Pulvar en novembre, dans un entretien au magazine GQ. Un mois plus tard, le "flou" semble s'épaissir. La désormais ex-directrice de la rédaction des Inrockuptibles a démissionné du magazine où elle était arrivée en juillet, selon un communiqué publié vendredi. Lors d'une réunion du conseil d'administration du journal, "Audrey Pulvar a présenté sa démission qui prendra effet au plus tard le 21 février prochain. Le conseil a pris acte de cette démission", indique le texte.

L'explication. Les rumeurs sur son départ bruissaient depuis plusieurs semaines, sur fond de désaccord avec Matthieu Pigasse, le propriétaire des Inrockuptibles. La raison du conflit? "Audrey Pulvar refusait de faire des économies. Elle disait que ce qui était prévu avec Matthieu Pigasse au départ, c'était le développement du titre et que ça impliquait encore des dépenses. Elle disait que Pigasse avait changé là-dessus et du coup, qu'elle ne voulait pas suivre", a résumé un journaliste de la rédaction cité par l'AFP.

Le contexte. Cet ultime rebondissement clôt une année tourmentée pour l'ex-compagne d'Arnaud Montebourg. La journaliste avait démissionné en mai dernier de son poste de présentatrice sur France Inter, après la nomination à son poste du ministre du Redressement productif. Idem pour son poste de chroniqueuse pour Laurent Ruquier, sur France2, qu'elle a dû quitter cet été après s'être fait interdire toute interview politique.

"J'ai cru pouvoir être jugée sur pièces... A tort. J'ai beau me débattre pour dire que je fais mon travail en fonction des lieux où j'exerce, que je parle en tant que femme indépendante et non en tant que femme de, je sens bien que beaucoup de journalistes ne sont pas à l'aise avec ça", avait-elle décrié en avril dans une interview aux… Inrocks.

Et l'avenir? Désormais séparée d'Arnaud Montebourg, elle est donc contrainte de quitter son poste à cause de divergences stratégiques. "Je suis une vraie emmerdeuse", avait-elle prévenu en novembre. Ce qui n'empêche pas, pour l'heure, Laurence Ferrari et la chaîne D8 de continuer de lui accorder une place dans l'émission d'actualité Le Grand 8. Autre possibilité d'emploi pour la journaliste : écrire pour le BondyBlog, site qui relate "l'actualité des quartiers populaire", comme le laisse entendre un tweet de son directeur.