PPDA accusé de plagiat

  • A
  • A
PPDA accusé de plagiat
Patrick Poivre d'Arvor est accusé d'avoir plagié une biographie américaine d'Ernest Hemingway.@ REUTERS
Partagez sur :

Sa bio d'Hemingway, pour laquelle il a été "aidé", s'inspirerait d'un auteur américain.

"Patrick Plagiat d’Arvor". Ainsi a été rebaptisé Patrick Poivre d’Arvor par L’Express, qui accuse, dans son édition à paraître mercredi, le journaliste de s’être plus qu’inspiré d’un ouvrage américain pour signer Hemingway, la vie jusqu’à l’excès. Cette biographie de l’écrivain américain doit sortir le 19 janvier prochain, à l’occasion du cinquantenaire de sa disparition.

L’hebdomadaire estime qu’une centaine de pages sur les 414 que compte le livre de PPDA sont directement inspirées d’une biographie signée en 1985 par l’Américain Peter Griffin. Extraits à l’appui, L’Express parle d’emprunts "manifestes, massifs et comme portés par un étonnant sentiment d’impunité". "Des dizaines et des dizaines de paragraphes s'apparentent à des "copier-coller", souvent grossièrement maquillés par des inversions de phrases ou l'usage effréné de synonymes", écrit encore l’hebdomadaire.

PPDA : "je n’allais pas lui réinventer une vie"

Le magazine ne s’arrête pas là. "La structure même des deux biographies, les enchaînements, les incises sur la grande Histoire, les descriptions de paysages (où les différentes essences d'arbres sont citées exactement dans le même ordre) ou encore les extraits de correspondance retenus coïncident parfaitement", écrit L’Express.

Directement contacté par l’hebdomadaire, Patrick Poivre d'Arvor assure avoir "passé un an et demi à écrire ce livre" et dit trouver "très désobligeant" ce soupçon de plagiat. "Je me suis naturellement documenté auprès des nombreuses biographies existantes, au nombre desquelles celle de Griffin me semble la meilleure sur le jeune Hemingway. Mais je n'allais pas lui réinventer une vie !", peste le journaliste. Des explications insuffisantes pour L’Express, qui attaque également PPDA sur sa bibliographie qualifiée de "pseudo-universitaire" et dont la "longue liste n'est qu'un leurre".

PPDA a été "aidé" pour écrire

Le magazine laisse par ailleurs entendre que l’ancien présentateur du 20 heures aurait pu avoir été aidé par des "collaborateurs", dont l’un aurait pu se rendre coupable, à l’insu du journaliste, de ce plagiat. Et d’étayer cette thèse sur l’existence de nègre, confirmée selon les informations d'Europe 1, en rappelant les journées surchargées du principal intéressé.

Les éditions Arthaud, qui ont imprimé 20.000 exemplaires d’Hemingway, la vie jusqu’à l’excès, anticipant ainsi un succès de vente, ont réagi en fin d'après-midi via un communiqué à cette polémique. La maison d'édition tient "à préciser que le texte imprimé, qui a été diffusé par erreur à la presse en décembre, était une version de travail provisoire. Elle ne correspond pas à la version définitive validée par l’auteur, dont la commercialisation en librairie est prévue fin janvier. Les éditions Arthaud présentent leurs excuses à l’auteur ainsi qu’aux journalistes destinataires de l’ouvrage."