Léonard Trierweiler se confie sur Hollande

  • A
  • A
Léonard Trierweiler se confie sur Hollande
@ Clique
Partagez sur :

NOUVEAUX MÉDIAS - Léonard Trierweiler a répondu aux questions de Mouloud Achour dans un entretien diffusé sur YouTube. 

Il aurait certainement pu être invité dans Sept à Huit (TF1), Le Petit Journal (Canal+) ou C à vous (France 5). Mais pour sa toute première interview, Léonard Trierweiler a préféré un endroit qu'il connaît bien, lui qui affiche 16.000 abonnés sur Twitter : internet. Plus précisément Clique, chaîne YouTube signée Mouloud Achour, créée dans la foulée de l'émission télé diffusée en 2013 sur Canal+. 



Majeur depuis le 23 avril dernier, le fils de Valérie Trierweiler, apprenti cuisinier, peut désormais s'exprimer comme bon lui semble. C'est assis dans la salle de L'acajou, le restaurant de Jean Imbert(Top Chef), qu'il répond en tête-à-tête aux questions de Mouloud Achour.

Qu'a-t-il ressenti à la sortie de Merci pour ce moment ? Est-il toujours lié à François Hollande ? Va-t-il tweetclasher Louis Sarkozy encore longtemps ? A-t-il "ken" (on vous laisse le soin de traduire) à l'Elysée ? Léonard Trierweiler répond à des questions que seul l'impertinent Mouloud Achour pouvait lui poser.

Répondre, oui et non. Mais comme l'a noté Le Lab d'Europe 1, Léonard Trierweiler refuse de répondre à certaines questions. Sarkozy est-il un voyou ? "Je préfère pas parler là-dessus", clôt le jeune homme. Quid de sa relation avec François Hollande ? "Je préfère garder ça privé". Et Merci pour ce moment ? "J'ai rien à redire là-dessus". 

En revanche, le fils de l'ex première dame répond sans détour sur l'épisode Julie Gayet / Closer ("C'était difficile, mais il faut faire avec") ou sur son soutien, encore aujourd'hui, à François Hollande : "Je crois en ce qu'il fait. Je ne comprends pas pourquoi ça ne marche pas, il travaille tout le temps". On apprend aussi que, oui, il a "invité des meufs" à l'Elysée, un endroit, selon lui, "chic mais genre chicos vieillos". 

Un joli coup pour Clique. Avec 62.000 abonnés et 10 millions de vidéos vues en deux ans et demi, Clique, qui se définit comme une "galerie de portraits des acteurs du quotidien", n'a pas attendu Léonard Trierweiler pour décoller. C'est néanmoins un joli coup pour Clique, avec un retentissement qui devrait permettre à la marque d'être connue au-delà de la cible "jeunes adultes" visée par la chaîne. 

En 24 heures, la vidéo de l'interview a été regardée plus de 37.000 fois. Il y a un mois, Clique réalisait une autre belle performance, avec un demi-million de vues réalisé avec un entretien du rappeur Kanye West.