Polémique Hanouna : quel impact pour C8 ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La polémique née d'un canular jugé homophobe de Cyril Hanouna sur C8 pourrait avoir de lourdes conséquences pour la chaîne, au-delà d'une éventuelle sanction du CSA. De nombreux annonceurs ont déjà décidé de se retirer.

La peine pourrait être double pour C8. Plus de 25.000 plaintes ont été déposées au CSA après la diffusion d'un canular qualifié d'homophobe dans l'émission Touche pas à mon poste. Si une procédure de sanction a été ouverte contre la chaîne, la punition pourrait aussi venir du côté des annonceurs. Ils sont plus d'une trentaine à avoir décidé de se retirer de l'émission phare de C8, selon Le Figaro, et les conséquences économiques pourraient être importantes.

TPMP poule aux œufs d'or de C8. C'est simple, TPMP est la poule aux œufs d'or de la chaîne du groupe Canal+. L'année dernière, l'émission d'access prime-time représentait 30 à 40% de ses revenus publicitaires. D'après Le Figaro, cela pourrait même être encore plus important puisque Touche pas à mon poste aurait rapporté près de 80 des 160 millions d'euros de revenus publicitaires engrangés par C8 en 2016. Quotidiennement, cela représente pas moins de 200.000 à 250.000 euros nets selon les calculs du quotidien qui ne tiennent pas compte des revenus engrangés par les autres programmes de Cyril Hanouna.

200 annonceurs restent. C8, chaîne gratuite ne vivant que de la publicité, ne peut pas se passer d'un programme qui réunit plus d'un million de téléspectateurs chaque soir en moyenne. Ces boycotts annoncés les uns après les autres pourraient impacter la rentabilité financière de l'émission et donc de la chaîne. Sur Europe 1 mardi, Franck Appietto, le directeur général de C8, a toutefois minimisé la portée de la chose, mardi matin : "Il s'agit seulement de quelques annonceurs qui se retirent de l'émission et de l'antenne. Je remercie les 200 annonceurs qui restent."

C8 veut calmer les esprits. La chaîne a semble-t-il pris conscience du danger qu'un éventuel boycott durable de la part des annonceurs pourrait représenter pour elle. Mardi soir, pour apaiser les esprits, aucun écran publicitaire n'a été diffusé dans Touche pas à mon poste. Parallèlement, le directeur général de C8 s'est engagé à diffuser un message pour lutter contre l'homophobie sur les antennes du groupe. Cyril Hanouna, lui, a présenté ses excuses.