Pluie à Roland-Garros : "500.000 euros de manque à gagner pour France Télévisions"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La chaîne a dû faire face à des annulations de matches qui ne permettent pas aux annonceurs de diffuser leurs spots publicitaires dans de bonnes conditions.

Seize ans qu'une journée de matches à Roland Garros n'avait pas été annulée. Lundi en raison de la pluie, les rencontres de tennis des Internationaux de France n'ont pas pu être jouées. Un casse-tête pour l'organisation du tournoi, mais également pour le diffuseur : France Télévisions. Dans Le grand direct des médias, Bruno Fraioli, journaliste à Stratégies, explique que le manque à gagner n'est pas négligeable pour le groupe audiovisuel public français.

Problème de publicité. "L'annonceur achète des spots par pack, (...) un volume globale d'audience", explique Bruno Fraioli. En clair, France Télévisions assure aux annonceurs que leur spot publicitaire sera visible par un nombre de téléspectateurs minimum, en fonction de l'heure de diffusion. "Cela garantit, à la fin pour l'annonceur, (...) une couverture de téléspectateurs pour sa campagne", indique le journaliste à Stratégies. Or, les intempéries viennent bousculer tout le programme publicitaire de la chaîne.

"Une engorgement" pour la publicité. "Le problème, c'est qu'il n'y a pas de matches. Donc, soit ces spots ne sont pas diffusés, soit ils ne le sont pas dans le contexte prévu", décrypte Bruno Fraioli. Le groupe audiovisuel public se retrouve alors face à un problème de taille. "Le manque à gagner pour France Télévisions Publicité est de 500.000 euros", révèle le journaliste à Stratégies.

Le groupe audiovisuel public est donc en retard dans la diffusion de certains spots et ne sait pas quand il pourra offrir une nouvelle case aux annonceurs. "Il n'y a plus de pub après 20 heures et les cases sont pleines jusqu'à l'été", rappelle Bruno Fraioli. Un "engorgement" que France Télé va vite devoir régler.