Placement de personnalités télé : jusqu'à 15.000 euros pour les plus connues

  • A
  • A
Partagez sur :

TÉLÉVISION - Le placement de personnalités désigne l'activité d'animateurs télé qui animent des événements pour des entreprises privées.

INTERVIEW

"Si vous prenez 100% des animateurs, il y en a deux tiers qui refusent". Le placement de personnalités est une activité méconnue du grand public. Derrière cette appellation, aussi appelée "ménage" dans le milieu de la télé, se cache pourtant une pratique simple : un présentateur, ou un animateur de télévision, anime une soirée ou une journée de conférence pour une entreprise privée. Les clients ? Des banques, des supermarchés, un géant de l'alimentaire. Ceux qui se prêtent au jeu ? "Denis Brogniart, Stéphane Rotenberg, Philippe Etchebest, Stéphane Bern, Benjamin Castaldi ou encore Sandrine Quétier". La liste est longue et le détail des activités de chacun est disponible librement sur les sites qui pratiquent le placement de personnalités

Entre 10.000 et 15.000 euros pour les animateurs les plus connus. Alexis Douay, directeur général de l’agence "Entourages", est revenu en détail sur cette pratique, dans "le Grand direct des médias", à l'occasion d'une enquête de VSD sur le sujet. Concernant les tarifs, "pour un animateur de notoriété moindre, présent sur la TNT ou des chaînes spécialisées, il faut compter entre 2.500 et 5.000 euros la prestation". Evidemment plus la renommée est importante, plus les tarifs grimpent. "On passe entre 5.000 et 10.000 euros pour des personnes plus familières et 10.000 à 15.000 euros pour des stars d’envergure nationale", a confié le directeur de l'agence.

"Ils veulent des gens comme Denis Brogniart ou Stéphane Rotenberg". Passez à la télévision ne suffit pas. Le cadre de l'émission joue un rôle déterminant. "Les journalistes à France Télévisions, comme David Pujadas ou Laurent Delahousse refusent (...) Ces gens là ne le pratiquent pas, ils ont un statut de journaliste qui ne leur permet pas de le faire", a indiqué Alexis Douay. Au contraire, pour certaines marques, l'image que l'animateur véhicule s'avère être une réelle opportunité. "Ils veulent des gens comme Denis Brogniart ou Stéphane Rotenberg, parce qu'ils ont le sens du défi et que leur émission appelle ce sens du challenge, que l'on retrouve dans les valeurs d'une entreprise", a révélé le directeur de l'agence.

En 2011, Nelson Montfort avait été suspendu suite à un ménage, jugé problématique par la direction de France Télévisions.