03/01/2018 - 11h44

Philippe Lellouche (Top Gear) : "Ce que j'aime par-dessus tout, c'est la liberté de ton"

Top Gear, c'est l'émission auto qui cartonne sur RMC Découvertes. Les belles audiences du programme s'accompagnent de critiques quant au ton employé par les animateurs, notamment Philippe Lellouche. "On ne prétend pas être une émission informative, même si on fait le minimum requis. Nous, on fait du divertissement avec des voitures. Toute tentative de comparaison serait malvenue. Les autres sont tout ou partie journalistes - même s'il y en a qui le sont plus d'autres - et nous on ne l'est pas", a tenu à se défendre l'intéressé dans Village Médias, mercredi.

L'animateur l'affirme : sans cette liberté de ton, il n'aurait tout bonnement pas accepté de faire l'émission. "Ce que j'aime par-dessus tout, c'est la liberté de ton, et je pense qu'on devrait y revenir. On devrait dire systématiquement ce qu'on pense des choses. Quand on voit l'aberration dans laquelle on tombe en ce moment, avec des gens qui n'osent plus parler…", fustige Lellouche. La chaîne l'autorise à critiquer ouvertement les véhicules qu'il teste, peu importe si la marque est un annonceur publicitaire. "On ne dit pas du mal des voitures pour dire du mal des voitures. Si on m'avait mis des limites parce que BM, Audi ou autre diffusent beaucoup de publicités, je n'aurais pas fait l'émission".