Shine France "veut maintenant faire de la création"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

France 2 diffuse mercredi les derniers épisodes de "Malaterra", de la société de production Shine France. Son président, Thierry Lachkar était l'invité du Grand direct des médias.

"Une société avec des valeurs positives". Shine France est une des plus grosses sociétés de production de télévision en France. The Voice, The Island, Malaterra ou encore Master Chef, c'est eux. Et dès le début de l'aventure, Thierry Lachkar, président de la société et invité mercredi dans le "Grand direct des médias", avait une idée très précise des programmes qu'il voulait développer. "Quand on a démarré Shine France, on était sur un marché avec beaucoup de sociétés de production qui existaient déjà. Moi je voulais une société qui avait des valeurs positives et aspirationnelles", a-t-il expliqué. 

Bientôt un concours de fleuristes. "La démarche qu'on a eue récemment au sein de Shine France, c'est de faire de la création. Pendant longtemps, on s'est battu pour les idées des autres, maintenant on veut se battre pour nos idées", a encore confié Thierry Lachkar. L'exemple le plus récent de ce changement de cap est Prodiges, un concours de talent autour de la musique classique diffusé sur France 2. La deuxième édition est programmée le samedi 26 décembre. Au niveau des futurs projets de la société, Shine France cherche là aussi à se démarquer. La société a notamment développé Puppet Show, un concours de talent avec des marionnettistes, présenté par Jean-Luc Reichmann. Plus étonnant encore, la société a lancé le tournage de C'est le bouquet, un programme qui sera lui aussi un concours, mais de fleuristes.