Patrick Sabatier : pour le patron de France 2, "la greffe n'a pas pris"

  • A
  • A
Partagez sur :

Depuis quelques semaines à France 2, on joue - comme à chaque fin de saison - au grand jeu des chaises musicales. Emissions, horaires, animateurs, qu'est-ce-qui change ? Réponse avec le directeur exécutif de la chaîne.

INTERVIEW

"On a des gens qui ont fait le succès de la chaîne et qui méritent le respect, comme Michel Drucker, William Leymergie ou Patrick Sébastien". Sur Europe 1 mardi matin, Vincent Meslet, le directeur exécutif de France 2, a détaillé la grille des programmes de la chaîne à la rentrée. Et depuis plusieurs semaines, le "mercato des animateurs" a commencé.

Drucker et Leymergie restent mais... Si Vincent Meslet confirme la volonté de la chaîne de vouloir mettre de nouveaux visages à l'écran, il l'affirme : "Mon objectif n'a jamais été de les virer". "On n'a jamais pensé à arrêter Télématin. William Leymergie est en plus producteur de C'est au programme et lance beaucoup de talents", a souligné le directeur exécutif qui assure : "William Leymergie reste au moins un an, voire deux. Après, on verra en 2018 comment ça évoluera". Michel Drucker, lui, arrête Vivement dimanche, diffusée à 14h, mais Vivement dimanche prochain sera, elle, prolongée. Sur Europe 1, Vincent Meslet explique qu'il a souhaité "le relancer", justifiant par ailleurs que cette version longue de l'access lui permettait de "faire des économies".

A la recherche "d'animateurs-artistes". Le directeur exécutif de France 2 a par ailleurs déclaré sa flamme à Patrick Sébastien. L'animateur du Plus grand cabaret du monde, "c'est [sa] came depuis assez longtemps". "C'est le modèle de ce que je recherche chez les animateurs. Je veux trouver des artistes qui aimeraient devenir animateur", explique-t-il. Pour autant, les discussions n'ont pas toujours été simples avec le chanteur des Sardines. "Patrick est quelqu’un avec qui les discussions sont toujours changeantes. Il y a des moments très amicaux et des moments un peu plus éruptifs", glisse-t-il. "On a toujours été d’une très grande franchise et on s’est très bien entendus."

Sabatier écarté. Mais s'il y en a un avec qui le courant n'est pas passé, c'est Patrick Sabatier. "Sincèrement, je pense que la greffe n'a pas pris avec France 2", reconnaît Vincent Meslet. En effet, la chaîne a décidé d’arrêter Mot de passe, son jeu d’access prime time du samedi. "Il n'avait que ce jeu et s'en plaignait. Il voulait d'autres émissions", constate-t-il. Si le jeu "marchait bien", du propre aveu du directeur exécutif, Patrick Sabatier "n'est pas devenu un animateur incarnant France 2".

Toute une histoire métamorphosée. Sophie Davant, elle, ne présentera plus Toute une histoire, l'émission testimoniale du début d'après-midi. Pour Vincent Meslet, cela n'a rien d'une punition. "Dans sa carrière, Sophie a beaucoup pris des émissions qui avaient été lancées par d’autres. Il était temps de lui imaginer une émission préparée pour elle", soutient-il. Dès la saison prochaine, cette tranche horaire sera occupée par Frédéric Lopez et sera une "fusion de La Parenthèse inattendue et Toute une histoire", indique le directeur exécutif.