Paris sans journaux après blocage d'un dépôt par des kiosquiers

  • A
  • A
Paris sans journaux après blocage d'un dépôt par des kiosquiers
Les vendeurs de journaux dénoncent des conditions de travail de plus en plus précaires. @ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Les quotidiens nationaux n'ont pas été distribués à Paris mercredi à la suite du blocage du dépôt par des kiosquiers en grève.

Les kiosques parisiens n'ont pas reçu mercredi les quotidiens et certains magazines en raison du blocage d'un important dépôt de presse par des kiosquiers, a indiqué le distributeur Presstalis.

Des "irrégularités de facturation". Une vingtaine de kiosquiers bloquaient le dépôt de Bobigny (Seine-Saint-Denis) mercredi matin, empêchant le départ des véhicules de livraison chargés d'exemplaires déjà imprimés, selon le distributeur. Sur 340 kiosques parisiens, une trentaine de professionnels sont en grève depuis lundi, selon leur opérateur Mediakiosk (Groupe JCDecaux). Ces kiosquiers dénoncent la "limitation de l'offre de produits hors-presse" dans le nouveau règlement de la Ville de Paris. Ils accusent aussi le distributeur Presstalis de les mettre en danger par de "perpétuels dysfonctionnements", des "irrégularités de facturation, de livraison, d'invendus mal remboursés". 

Les points de vente de la région parisienne, livrés plus tôt mercredi matin, n'ont pas été touchés par ce blocage, a précisé Presstalis.