Paris Première va saisir le Conseil d'Etat

  • A
  • A
Paris Première va saisir le Conseil d'Etat
Nicolas de Tavernost, patron de Paris Première.@ AFP
Partagez sur :

TÉLÉVISION - Paris Première, qui s'est vu refuser jeudi son passage sur la TNT gratuite, a annoncé qu'elle allait saisir le Conseil d'Etat.

Et l'histoire recommença... Alors que le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a autorisé jeudi soir le passage sur la TNT gratuite la chaîne d'information en continu LCI, Planète + et Paris Première n'auront pas cette chance. La dernière a cependant décidé, jeudi soir, de se pourvoir devant le Conseil d'Etat dans l'objectif de faire annuler la décision. Propriété du groupe M6 la chaîne créée il y a 29 ans souligne dans un communiqué que "l’agrément du passage de Paris Première sur la TNT gratuite aurait contribué à la diversité du paysage audiovisuel français et au renforcement de l’offre pour les téléspectateurs".

De moins en moins d'abonnés. De son côté, Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6 a rappelé l'échec de la TNT payante expliquant que Paris Première "a de moins en moins d'abonnés car la TNT payante ne marche pas". Pour lui, "le régulateur (le CSA) n'a pas fait son travail. Rappelons que le CSA n'est pas propriétaire de la télé et des fréquences. Il doit défendre l'intérêt général, il a failli devant sa mission".