ONPC : le départ du plateau de Christine Angot ne sera pas diffusé

  • A
  • A
ONPC : le départ du plateau de Christine Angot ne sera pas diffusé
Si l'altercation avec Sandrine Rousseau sera diffusée, le départ du plateau de Christine Angot (photo) ne sera pas montré, par souci éditorial.@ Capture d'écran
Partagez sur :

La production de l'émission de Laurent Ruquier a fait le choix de ne pas montrer le départ du plateau de la romancière, après son altercation avec l'élue écolo Sandrine Rousseau.

Une chose est sûre : on n'aura jamais autant parlé de l'émission On n'est pas couché en une seule journée. L'Express révèle vendredi que le départ du plateau de Christine Angot, la nouvelle chroniqueuse de l'émission de Laurent Ruquier, ne sera pas diffusé sur France 2, samedi 30 septembre.

Quelques heures auparavant, L'Express expliquait également qu'une vive altercation avait eu lieu jeudi, lors de l'enregistrement de l'émission, entre la chroniqueuse et romancière et l'invitée Sandrine Rousseau, élue ELLV, venue présenter Parler, un ouvrage dans lequel elle raconte l'agression sexuelle dont elle aurait été victime de la part de l'écologiste Denis Baupin. Seulement les termes employés par Sandrine Rousseau, pour évoquer son agression, n'ont pas convenu à Christine Angot.

"Je vous interdit de dire ce que vous dites !". Au cours de l'interview, la victime présumée de Denis Baupin a exprimé le vœu de "donner des outils aux femmes". "Je vous interdit de dire ce que vous dites !", rétorque Christine Angot, elle-même auteur de L'inceste, un ouvrage dans lequel elle raconte avoir été aussi victime d'agression sexuelle. "Vous auriez dû dire 'je'", reproche-t-elle à l'invitée, selon L'Express. "On ne peut parler que de son viol", estime Christine Angot. Et la chroniqueuse de quitter le plateau, sous les huées du public.

Faire "preuve d'élégance", "à l'heure où plus rien ne s'efface". Si l'altercation sera diffusée, France 2 et la production de l'émission ont toutefois fait le choix de ne pas montrer le départ du plateau de Christine Angot "qui, éditorialement, n'apporte rien sur le fond". "L'émission a en effet préféré ne pas diffuser cette image, à l'heure où plus rien ne s'efface, et faire preuve d'élégance".