01/10/2017 - 09h10

On n'est pas couché : Sandrine Rousseau en larmes face à Christine Angot

© Capture d'écran France 2

Avant même la diffusion de l'émission, on savait que l'échange avait été tendu. Vendredi, Sandrine Rousseau avait annoncé qu'un "violent clash" avec la chroniqueuse Christine Angot s'était produit lors de l'enregistrement d'On n'est pas couché. L'ancienne secrétaire nationale adjointe EELV fait partie des victimes présumées de Denis Baupin et faisait la promotion de son ouvrage "Parler", tandis que Christine Angot, elle-même victime de violences sexuelles, a publié le livre "l'Inceste", en 1999. 

"C'est un blabla". "Je ne peux pas entendre ça. C'est un blabla. On ne fait pas dans un parti politique la question des agressions sexuelles enfin, on le fait avec l'humain", a attaqué Christine Angot à propos du livre de Sandrine Rousseau. Cette dernière a alors fondu en larmes et tenté de se défendre : "Mais je l'ai dit à toutes les directions d'Europe Écologie-Les Verts depuis que ça m'est arrivé. Je l'ai dit, de l'humain j'en ai fait." Et la chroniqueuse de balayer : "Ça n'existe pas, il faut se mettre ça dans la tête", renforçant l'incompréhension de l'invitée. 

"Une brochette de victimes". "Je ne fais pas partie d'une brochette de victimes et je refuse de me positionner en disant 'bonjour je suis une victime et je ressens ci et ça'", a ensuite martelé Christine Angot. "À un moment donné, la question, c'est quand même comment on fait bouger les choses là-dessus", a répondu Sandrine Rousseau. "Pour moi c'est le sujet, c'est l'invisibilité. C'est ce que j'ai ressenti au moment où j'ai été agressée. Je pense que ce sujet est tellement à vif quand on l'a vécu qu'il n'y a pas de bonne méthode. Mais moi, je ne peux pas faire comme si ça n'existait pas." 

La séquence s'est achevée avec le départ de Christine Angot du plateau, non-diffusé par France 2

>>> La séquence est à retrouver en vidéo ci-dessous :