Nonce Paolini : "Je ne voulais pas que Claire Chazal soit battue"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le PDG de TF1 est revenu sur le remplacement de la célèbre présentatrice des JT du week-end.

INTERVIEW

"Je ne voulais pas que Claire soit battue et qu’on ait un week-end (...) qui entache un bilan formidable", a déclaré Nonce Paolini à propos de Claire Chazal, mardi dans le Grand direct de l'actu sur Europe 1. "Donc Anne-Claire (Coudray, ndlr) est arrivée, elle fait remarquablement le travail. Vous avez vu les chiffres, ils sont tout à fait spectaculaires", a ajouté le futur ex-PDG du groupe TF1, dont les fonctions prennent fin dans deux jours. L’emblématique présentatrice du 20-Heures le week-end avait été très brusquement congédiée à la fin de l'été. Elle a présenté son dernier journal le 13 septembre, après 24 ans à ce poste. La journaliste a depuis déposé un recours aux prud'hommes contre son ancien employeur.

"Jean-Pierre Pernaut est éternel." Nonce Paolini ne tarit pas d'éloges sur Jean-Pierre Pernaut, qui présente le JT de 13 heures en semaine sur TF1 depuis 1988. "Il est éternel, il est formidable. Qu’on ne me dise pas que c’est une question d’âge, il restera autant qu’il le voudra... Et que l’audience le lui permettra." Ce que à quoi Jean-Pierre Pernaut a répondu : "Je ne suis pas éternel !". Le journaliste, qui lui a répondu peu après qu'il n'était "pas éternel", est connu pour son journal orienté vers l'actualité nationale et locale.

Pas de "grand ménage". Malgré plusieurs départs et arrivées aux JT pendant sa présidence - Anne-Claire Coudray, donc, mais aussi Gilles Bouleau aux 20 heures de la semaine, Nonce Paolini se défend d'avoir fait "un grand ménage" dans l'information. "La réalité c’est qu’à un moment donné, il faut évoluer avec son époque. Beaucoup de choses changeaient et l’information restait, elle, marmoréenne." Dans ce domaine, l'action de Nonce Paolini a également été marquée par l'ascension de Catherine Nayl, nommée directrice de l'information en 2008, puis directrice générale adjointe en charge de l'information en 2010.

Le PDG de TF1 est également revenu sur Laurence Ferrari, qui a succédé à Patrick Poivre-d'Arvor à la présentation du 20 heures de 2008 à 2012. "Laurence a été extraordinairement courageuse pendant quatre ans. Elle a fait du bon travail." Nonce Paolini avait déjà évoqué, en 2013, les virulentes critiques auxquelles la journaliste avait du faire face.