Netflix en France, ça va ressembler à quoi ?

  • A
  • A
Netflix en France, ça va ressembler à quoi ?
Reed Hastings, le PDG de Netflix, en septembre 2010.@ Reuters
Partagez sur :

PRÉPARATIFS - Le site de vidéo à la demande va débarquer dans l'Hexagone d'ici à la fin de l'année.

Lentement mais sûrement, Netflix prépare son "D-Day". Le débarquement en France et dans cinq autres pays européens - dont l'Allemagne-  du service américain de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) est sur les rails. S'ils restent très discrets sur ce futur lancement, les responsables de Netflix ont commencé à organiser des rencontres informelles avec la presse, histoire de lever progressivement le voile sur l'offre qui sera proposée aux internautes français.

>> Voici ce qu'il faut savoir sur l'arrivée de Netflix en France :

• Ce sera probablement à l'automne. Netflix débarquera en France avant l'hiver, mais aucune date précise de lancement n'a été officialisée. Le Figaro croit savoir que ce sera à la mi-septembre, Challenges penche plutôt pour l'automne. Netflix compte sans aucun doute surfer sur l'effet de curiosité qui monte autour de son arrivée en France, d'où sa volonté de garder secret le jour J.

28.01 930x400 Netflix Pano

© REUTERS

• Ca va coûter environ 10 euros par mois. Dans les pays européens où Netflix s'est déjà lancé, l'abonnement, qui permet de visionner en illimité son catalogue de films et séries, coûte moins de 10 euros par mois. Ce devrait aussi être le cas en France, mais ce prix variera en fonction de l'offre choisie. Ainsi, il faudra payer plus cher s'il l'on veut regarder des contenus sur plusieurs écrans (PC, mobile, télévision…) et en haute définition.

>> MODE D'EMPLOI - Netflix, comment ça marche ?

• Les films seront vieux de trois ans. Netflix a décidé de respecter la très stricte réglementation française qui encadre la vente et la location de films. Cette fameuse "chronologie des médias" impose notamment un délai de 36 mois entre la sortie d'un film et sa mise à disposition sur les plateformes de vidéo à la demande par abonnement, comme Netflix. En revanche, le catalogue devrait être plus frais du côté des séries. Le service proposera aussi des documentaires et des programmes jeunesse.

• Il y aura une série originale française. Soucieux de polir son image en favorisant la production française, Netflix va coproduire une série dont l'intrigue se déroulera à Marseille. Le site mettra également en avant ses séries originales exclusives, comme Orange is the New Black. En revanche, il ne devrait pas proposer les deux premières saisons du carton House of Cards (photo), dont les droits pour la France ont déjà été vendus à Canal+.

05/09/2013 Kevin Spacey House of Cards Netflix 930x620

© Netflix

• Netflix ne paiera pas d'impôts en France. Netflix n'ouvrira aucun bureau dans l'Hexagone. Le lancement sera piloté depuis le siège européen de l'entreprise, implanté à Amsterdam. Un moyen pour le site d'échapper à la fiscalité française et à l'obligation de respecter un quota de diffusion d'œuvres nationales et européennes. Netflix ne paiera même pas de TVA, puisqu'en vertu de la règlementation européenne, les produits numériques vendus dans un pays sont imposés dans le pays du vendeur, en l'occurrence les Pays-Bas.

Et aux Etats-Unis... Netflix va lancer un talk-show. Fort de ses 36 millions d'abonnés américains, Netflix veut poursuivre sur sa lancée. Après avoir produit plusieurs séries originales, le service compte désormais lancer un talk-show consacré au divertissement et à la culture, rapporte le site The Verge. Il a recruté Chelsea Handler, une animatrice de la chaîne E!, pour le présenter. Mais Netflix se donne le temps : le programme devrait voir le jour début 2016.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

MODE D'EMPLOI - Netflix, comment ça marche ?

ENQUETE - Le PAF doit-il avoir peur de Netflix ?

SÉRIES - Le "binge watching", c'est quoi ?