"Mr. Robot", "une des séries les plus fascinantes" démarre lundi soir sur France 2

  • A
  • A
Partagez sur :

Les premiers épisodes de la saison 1 seront diffusés à partir de 22h45 lundi soir sur la deuxième chaîne.

Pari osé pour France 2. La chaîne diffuse lundi soir, à 22h45, les premiers épisodes de la saison 1 de Mr. Robot. Très appréciée lors de sa diffusion américaine (à l'été 2015), la série a d'ailleurs été récompensée d'un Emmy Awards dimanche à Los Angeles, pour la performance de l'acteur principal Rami Malek.

"On a été hypnotisé par cette série". "L'année dernière sur sa première saison, lorsqu'elle a commencé aux États-Unis, on a été hypnotisé par cette série", raconte sur Europe 1 Pierre Langlais, spécialiste séries à TéléramaMr. Robot raconte l'histoire d'Elliot, un jeune hacker qui se fait recruter par un inconnu, du nom de Mr. Robot. Il voudrait qu'Elliot l'aide à faire tomber une compagnie surpuissante. Problème, Elliot travaille justement dans une entreprise chargée de la sécurité informatique de ladite compagnie.

Une série sur le piratage informatique : pour quel public ? Informatique, piratage, économie, la série brasse des sujets pas forcément séduisants sur le papier. "Il faut aller au-delà et en même temps se laisser pénétrer par ces thématiques", assure Pierre Langlais, qui estime qu'il s'agit là d'"une des séries les plus fascinantes" actuellement diffusées. 

"Trop compliqué pour du prime". France 2 a choisi de programmer Mr. Robot en deuxième partie de soirée, à partir de 22h45. Pourquoi ? "Ça serait trop compliqué pour du prime time", explique Pierre Langlais, qui comprend l'horaire de diffusion de la chaîne.

L'équation ne s'annonce pas simple. Le spécialiste séries de Télérama résume ainsi l'enjeu : "Il faut voir quel public est encore ouvert à cette série qui est une production pointue et qui s'adresse à un certain public de sériephile. Sachant que ce public là n'a pas attendu la diffusion de France 2 pour y jeter un coup d'œil". "Une série lente, sombre, anxiogène", qui devra donc trouver son public.