Miss France : des paillettes, et un couac

  • A
  • A
Miss France : des paillettes, et un couac
@ MAXPPP
Partagez sur :

Alors que TF1 annonce un "show grandiose", une concurrente claque la porte pour "ras-le-bol".

"Un des plus beaux shows jamais réalisés", "grandiose", "glamour" : tels sont les termes utilisés par TF1 pour présenter sa soirée Miss France du 4 décembre prochain, dans un communiqué distribué à la presse. Si les organisateurs du concours promettent à qui veut l’entendre qu’ils veulent "changer la vie" de la future Miss France, d’autres sont moins convaincus par l’opération séduction. C’est le cas de Miss Ile-de-France, qui "vide son sac" dans Le Parisien mercredi.

"J’en ai eu marre"

"Ras-le-bol de l’encadrement qui épie le moindre de nos gestes, qui scrute nos assiettes pour savoir ce qu'on mange", a lancé dans le Parisien Pauline Darles, Miss Ile-de-France 2010, qui vient de jeter l’éponge avant-même l’élection de Miss France. Partie aux Maldives, pour participer à la préparation des candidates, elle a souhaité rentrer en France, car elle en avait "marre de se faire engueuler comme une gamine de 4 ans".

De retour à Paris mercredi, elle a indiqué avoir été qualifiée d’"emmerdeuse" par Sylvie Tellier, directrice de la Société Miss France, la version Endemol de l’organisation du concours. Séances de photos sous la pluie, fatigue, "journées qui n’en finissent pas", la jeune femme a peu hésité avant de claquer la porte.

Au pays des miss, tout ne serait donc pas rose, malgré les promesses d’une "soirée magique et inoubliable" le 4 décembre prochain. C’est donc la première épine dans le pied de l’organisation, qui avait pourtant réussi à obtenir le "monopole" de la retransmission en direct à la télévision. En effet, après avoir obtenu la diffusion de son concours sur IDF 1, Geneviève de Fontenay a dû se raviser pour raisons techniques.

Delon président du jury

Alain Delon, président du jury de l’élection version TF1 et Endemol, devra donc choisir entre 33 candidates, dont Jessica Muzaton, première dauphine de Miss Ile-de-France, qui a remplacé au pied levé Pauline Darles. Comme l’an dernier, le vote des téléspectateurs comptera à égalité avec celui du jury dans la première phase de l’élection. Ensuite, Miss France sera choisie, parmi les cinq finalistes, par les téléspectateurs uniquement.

Deux nouveautés au programme : l’absence de Geneviève de Fontenay, et la diffusion d’un documentaire de 52 minutes après l’élection. Et une promesse : "élire la Miss France 2011 dans le respect des règles de déontologie qui ont toujours prévalu". Jusqu’au prochain scandale made in Miss France…