10/11/2017 - 10h40

Michel Drucker : "Je ne veux pas disputer le combat de trop"

"Je voudrais partir au top". Michel Drucker, invité de Village Médias vendredi à l'occasion de la venue de François Hollande dans Vivement Dimanche s'est confié sur la suite de sa carrière. Celui qui est aussi au théâtre actuellement se dit "très étonné d'être encore là (à la télévision) aujourd'hui" et explique ne pas vouloir "disputer le combat de trop".

"Ma carrière est faite depuis longtemps". L'animateur historique de France 2, dont le contrat s'arrête à la fin de la saison, a expliqué être "incapable" de dire ce qu'il fera l'année prochaine. "J'ai une tournée qui va continuer pendant deux ans et qui me fascine et deuxièmement je ne veux pas disputer le combat de trop", a expliqué Michel Drucker sur Europe 1. "Evidemment, je pense déjà à la sortie. Ma carrière est faite depuis longtemps. Vous imaginez, c'est ma 53ème année de télé. J'ai même envisagé il y a quelques mois de prendre une année sabbatique", a confié celui qui a connu 12 présidents à France Télévisions. "Je m'en étais ouvert à Delphine Ernotte qui m'a convaincu de ne pas prendre cette décision. Donc je ne sais pas. Je voudrais partir au top, c'est pour ça que je me dis de temps en temps qu'il faut peut-être se poser quitte à revenir", explique celui qui a déjà pris une année sabbatique lorsqu'il présentait Champs Elysées.

Une proposition au Grand Journal. Michel Drucker a également expliqué avoir reçu une proposition de Cyril Hanouna pour présenter Le Grand Journal. "Il m'a appelé et il m'a dit 'Tu as 15 jours pour réfléchir. On veut que tu reviennes pour trois ans faire le Grand Journal'. Il m'a dit 'C'est toi, Calvi ou Delahousse, mais c'est toi en priorité'", a raconté le présentateur de Vivement Dimanche. "J'ai réfléchi, je me suis dit que c'était très tentant et finalement je n'y suis pas allé, parce que je me suis dit qu'une quotidienne j'avais déjà donné. J'ai eu peur physiquement et puis c'était incompatible avec la tournée".