Marine Le Pen demande au CSA un report du temps de parole de son parti

  • A
  • A
Marine Le Pen demande au CSA un report du temps de parole de son parti
La présidente du Front National s'est adressée directement au CSA, en publiant sur son site une lettre destinée à Olivier Schrameck.@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

La présidente du Front National a publié sur son site une lettre adressée au président du CSA Olivier Schrameck.

Marine Le Pen s’inquiète de voir arriver à grand pas le 31 janvier, date de la remise à zéro des compteurs de temps de parole des partis politiques. Selon elle, le Front National accuse "un retard considérable dans la plupart des médias" au niveau du temps de parole, en raison des primaires de la gauche et de la droite.

La présidente du Front National s'est adressé directement au CSA, en publiant sur son site une lettre destinée au président de l'institution Olivier Schrameck. Pour la candidate à la présidentielle, une telle inégalité de traitement est tout simplement inacceptable. "Votre institution ne peut admettre qu'un trait soit tiré sur des mois de traitement inéquitable et que les heures de retard accumulées au détriment du Front National disparaissent sans conséquence", affirme-t-elle.

Marine Le Pen demande donc au CSA de prendre les dispositions nécessaires pour reporter les heures dues au Front National sur la période qui s’ouvre le 1er février.