Marianne, interdit de couvrir la soirée électorale du FN à Hénin-Beaumont

  • A
  • A
Marianne, interdit de couvrir la soirée électorale du FN à Hénin-Beaumont
@ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

Le journaliste de l'hebdomadaire, Mathias Destal, n'a pas pu avoir accès à l'espace François Mitterrand, où se tenait la soirée électorale du FN.

Le magazine Marianne s'insurge et le fait savoir. Lors du premier tour de la présidentielle, un de leurs journalistes, Mathias Destal, n'a pas pu couvrir la soirée électorale du FN, qui se tenait à l'espace François Mitterrand, à Hénin-Beaumont.

Une censure selon Marianne. "Alex Frederiksen, responsable des accréditations, qui avait donné son accord sans problème il y a quelques jours, a fait savoir à notre journaliste que 'le directeur de campagne a vérifié la liste hier et a demandé à ce que soit retiré (votre) nom'", indique le magazine sur son site Internet. Selon le FN, il y avait trop de monde accrédité et des choix ont été effectués pour y remédier.

De son côté, Marianne estime que la raison est toute autre. "Ne serait-ce pas plutôt parce que notre journaliste Mathias Destal a rédigé le livre-enquête Marine est au courant de tout... (...). Un ouvrage révélant notamment comment le clan Le Pen vit aux crochets de l'argent public", affirme l’hebdomadaire qui dénonce une censure du parti.