Les Gérard de la télé consacrent le meilleur du pire

  • A
  • A
Les Gérard de la télé consacrent le meilleur du pire
@ Paris Première
Partagez sur :

PALMARÈS - Cyril Hanouna a reçu pas moins de trois parpaings dorés lundi soir lors de la cérémonie satirique.

Cérémonie potache. Certains y vont avec le sourire et reçoivent leur prix avec plaisir, d'autres se font porter pâles pour la cérémonie mais sont beaux joueurs lorsqu'ils sont distingués, d'autres encore sont vexés d'être cités. Lundi soir avait lieu la 9ème cérémonie des Gérard de la télévision. Un pastiche potache des cérémonies de récompense de la télévision.

3 parpaings pour Hanouna. Cette année, Cyril Hanouna a été distingué trois fois pour Touche pas à mon poste, sur D8. Il a reçu le Gérard de l'animateur, comme l'an dernier, mais aussi le "Gérard de l’animateur qui a tellement réussi à squatter les programmes de sa chaîne qu’il va devenir encore plus difficile à déloger que l’Etat Islamique en Syrie" et celui "de l’animateur qui a visiblement dû réussir pour coucher". La chroniqueuse de TPMP, Enora Malagré a elle aussi reçu deux parpaings, pour le Gérard de l'animatrice et le "Gérard de l’animatrice qui avait toutes les qualités pour vendre du poisson à la criée, mais qui a préféré vendre de la soupe à la télé".

"Ce serait con de bouder ce prix". Récompensée pour son émission Un soir à la Tour Eiffel par le "Gérard du paradoxe" qui récompense le fait qu'elle anime "un magazine culturel", Alessandra Sublet est montée sur scène pour recevoir son parpaing. "Il y a tellement peu de prix dans notre profession que ce serait con de bouder ce prix-là. Mais ce n'est pas un parpaing qu'il aurait fallu me remettre, c'est un cerveau peut-être !", a-t-elle ironisé. Alessandra Sublet a ensuite dédié son prix à "une personnalité qu'on connaît tous et que j'aime plus particulièrement, quelqu'un je crois à qui je dois ma présence ce soir ici et ce serait vraiment dommage de ne pas lui dédicacer : Thierry Ardisson". L'animateur raille en effet régulièrement le manque de culture de sa conseur. "Vieux, il est pour toi celui-ci", a-t-elle conclu.

Beaux joueurs. Nikos Aliagas a, lui, reçu le "Gérard du titre d’émission qui définit sans doute le mieux la sexualité de son animateur", pour 50 Minutes Inside, sur TF1. L'animateur n'était pas présent pour récupérer son prix, mais il s'est exprimé sur Twitter : "Merci ! Que d'honneurs =)", a-t-il réagi.



Natacha Polony, lauréate du "Gérard de l'animatrice à qui tu ne dirais pas non pour un petit châtiment corporel", s'est dite "très très fière" sur Twitter. Avant d'ajouter, malicieusement : "un prix qui me donne un petit coup de fouet".



Estelle Denis s'est aussi montrée fair-play. L'animatrice a reçu le "Gérard de la grosse descente", après être passée de 100% Mag, sur M6, au tirage du Loto sur TF1. "Comme disait Seguela "si à 50 ans, tu n'as pas gagné de #GerardDeLaTv, tu as raté ta vie." Merci @lesgerard pour ce parpaing de la loose !", s'est-elle amusée sur son compte Twitter. 



Le palmarès. Cette année, les concepteurs des Gérard avaient choisi de ne pas dévoiler le nom des catégories avant la cérémonie, qui font tout le sel de la soirée. Lundi soir, on a donc découvert les intitulés toujours inspirés (et les lauréats) !

- Gérard de l'émission qui est comme ta femme après quinze ans de mariage, tu la regardes plus, mais le soir, t'es content qu'elle soit là : Envoyé Spécial

- Gérard de l’animateur qui a tellement réussi à squatter les programmes de sa chaîne qu’il va devenir encore plus difficile à déloger que l’Etat Islamique en Syrie : Cyril Hanouna 22 heures par jour (D8)

- Gérard de l’émission qui fait les poubelles de Closer, BFM TV et même NRJ 12 pour faire de l’audience, mais qui se la joue branchée haut de gamme parce qu’elle est sponsorisée par Chanel et que son animateur est habillé en Dior Homme. Bref, Gérard de l’émission de Canal+ : Le Grand journal, avec Antoine de Caunes

- Gérard du paradoxe : Elle présente un magazine culturel : Alessandra Sublet dans Un soir à la Tour Eiffel

- Gérard de l’émission où toutes les enquêtes sont confiées au SRPJ de Versailles : Enquête d’action

- Gérard de l’émission qui montre une telle image des jeunes que quand tu l’as vue une fois, tu reprends direct la pilule. Et deux capotes : Les Ch’tis dans la jet-set

- Gérard de l’animatrice qui n’a visiblement pas couché pour réussir : Natacha Polony dans Le Grand journal

- Gérard de l’animateur qui a visiblement dû réussir pour coucher : Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste

- Gérard de l’émission où on a beau chercher, les stars, bah elles sont que dans le titre : Danse avec les stars

- Gérard de l’animateur qui devrait maintenant arrêter de faire ses teintures en douce dans un petit salon de province : Jean-Pierre Foucault et son Régécolor nuance châtaigne craquante

- Gérard de la grosse descente : Estelle Denis, de 100% Mag (M6) au tirage du Loto (TF1)

- Gérard de l’émission de France 5 qui s’appelle C : C à dire

- Gérard de l'animateur que tu pourrais pas expliquer à tes gosses : Jean-Marc Morandini : Mais non mon loulou, ce n’est pas l’âne Trotro. Par contre oui, ce sont ses dents.

- Gérard de l’animateur qui est allé travailler sur la TNT parce que tu vois, dans un paysage en pleine mutation, la TNT c’est la télé3.0 de demain, c’est à la fois numérique et terrestre... Et surtout parce que ça repousse à après-demain le chômage : Benjamin Castaldi

- Gérard de l’animatrice qui avait toutes les qualités pour vendre du poisson à la criée, mais qui a préféré vendre de la soupe à la télé : Enora Malagré, dans Touche pas à mon poste

- Gérard du Delahousse : Laurent Delahousse

- Gérard de l’émission avec des sans-dents : Confessions intimes

- Gérard de l’animatrice à qui tu dirais pas non pour un petit châtiment corporel : Natacha Polony

- Gérard de l’émission où t’es sûr de pas tomber sur Eric Zemmour en promo : Islam, les chemins de la foi

- Gérard de l’accident industriel : Rising star, avec Faustine Bollaert