Les douces névroses de Jérôme Commandeur

  • A
  • A
Partagez sur :

Tout les matins sur Europe 1, dans Commandeur News, l’humoriste explore les petits travers de l'être humain. Il s'est livré à son tour au micro d'Isabelle Morizet.

INTERVIEW

Dans ses sketchs sur Europe 1, Jérôme Commandeur présente souvent des personnages en colère. Invité dans l'émission Il n'y a pas qu'une vie dans la vie, l'humoriste a raconté ses propres travers, avec humour.

"Contre-productive". La colère est un des sept péchés capitaux, et peut-être celui qu’affectionne le plus Jérôme Commandeur. "Quand quelqu’un de votre famille, un prof, un collègue se met en colère, elle peut-être contre-productive. Les autres vous regardent vous mettre en colère et ils n’ont qu’une envie : éclater de rire. Les gens en général bégayent, prennent un objet, le reposent. Ils ne savent plus pourquoi ils sont en colère, ils partent, reviennent. Ils disent qu’ils ne peuvent plus discuter, s'en vont et n’ont qu’une envie, continuer l’engueulade." 

"Une famille qui implose". Des scènes cocasses de ce genre, il les exploite aussi dans son premier film en tant que réalisateur, Ma famille t’adore déjà ! L'histoire d'un week-end sur l’île de Ré où un trentenaire bonne patte, joué par Arthur Dupont, est présenté à la famille de sa petite-amie. Une famille qui va imploser à la suite de péripéties rocambolesques. "C’est un moment universel où en 17 secondes, on se prend le beau-père, la belle-mère, mais aussi le beau–frère, la belle-sœur, les neveux, la meilleure copine de la mère, les habitudes, les mœurs…", raconte le cinéaste, qui se décrit comme "un humoriste qui a fait un film".

Son escalier, la "gare Saint-Lazare en début de week-end". Lui-même n'explose pas comme ces personnages mais avoue avoir quelques comportements curieux. "En ce moment, j’ai une passion pour les livraisons à domicile. Dans mon escalier, il y a à peu près autant de gens qu’à la gare Saint-Lazare un vendredi en début de week-end, ça monte, ça descend. Je me fais livrer un marteau, une bougie... C’est profondément névrotique de passer sa vie à commander et recevoir des colis". Au rayon de ses petites manies, il avoue aussi recompter constamment ses chargeurs, mais pour une bonne raison : "Comme le matin, je suis en direct, il faut que rien ne plante. Je passe ma vie à essayer de voir combien j’ai de batterie à gauche à droite", lance-t-il.

Pour parfaire le tableau, il avoue aussi réécouter sa chronique Commandeur News pour la disséquer une fois passée à l'antenne. "Parfois, je corrige un mot après l’avoir faite. C’est une manière de penser qu’on maîtrise encore les choses alors que l’humoriste ne maîtrise rien."

>> "Ma famille t'adore déjà" : découvrez un extrait du film de Jérôme Commandeur


Ma famille t'adore déjà : découvrez un extrait...par Europe1fr